Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retraite à 60 ans : les Français n'y croient plus

Le Figaro07/11/2010 à 12:37
La mobilisation contre la réforme des retraites, lors de la journée d'action de samedi, a nettement chuté en France. Les syndicats doivent décider de la suite du mouvement lundi.

Le verdict est sans appel. Il y avait, samedi, presque deux fois moins de manifestants dans les cortèges en France que lors de la journée du 28 octobre. Quelque 375.000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites dans tout le pays, contre 560.000 le 28 octobre, selon le ministère de l'Intérieur. La CGT a recensé 1,2 million de personnes dans les défilés, contre près de deux millions lors de la précédente journée d'action.

Il faut dire que la réforme a été définitivement adoptée par le parlement, le 27 octobre, ouvrant la voie à sa promulgation par le président de la République. Saisi par le Parti socialiste, le Conseil constitutionnel doit statuer sur la réforme d'ici le 2 décembre. Nicolas Sarkozy pourra alors promulguer la loi dans les 15 jours suivant l'aval des Sages. Une loi qui repoussera de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite et de 65 à 67 ans l'âge pour un départ à taux plein.

Après deux mois de mobilisation, le mouvement de contestation s'essouffle. Et ce d'autant plus que 71% des Français ne croient pas au retour à l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans, selon un sondage réalisé par l'Ifop et la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol)*, dont le Journal du Dimanche publie les résultats. Concernant le passage de l'âge légal de 60 à 62 ans, 64% des personnes interrogées estiment qu' «il fallait bien en passer par là» (95% pour les sympathisants UMP et 40% chez les sympathisants de gauche), tandis que 36% affirment qu' «il fallait s'y opposer par tous les moyens» (60% à gauche, contre 5% côté UMP).

La résignation s'est installée

Les Français sont donc résignés. «La réforme est perçue comme nécessaire et non politique», commente Dominique Reynié, directeur de la Fondapol dans les colonnes du JDD. Ils étaient 47% à soutenir le mouvement de samedi, l'estimant «justifié», contre 63% pour la manifestation du 28 octobre et 71% pour celle du 12 octobre. A l'inverse, 53% des Français jugeaient donc que la manifestation d'hier n'était «pas justifiée». Alors que le PS s'est engagé à ramener l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans en cas de victoire à l'élection présidentielle de 2012, seulement 29% des Français croient à cette promesse. Le PS n'aura pas gagné la bataille de la crédibilité dans ce conflit des retraites, conclut l'enquête.

En attendant, reste la question de la suite du mouvement. L'intersyndicale se réunit lundi pour en décider. Les syndicats ont déjà convenu cette semaine d'un nouveau «rendez-vous» entre les 22 et 26 novembre.

* Sondage réalisé du 2 au 4 novembre 2010 auprès d'un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

LIRE AUSSI :

» DOSSIER SPECIAL - Retraite : les enjeux de la réforme

» Retraites : la mobilisation en recul, les syndicats divisés


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.