Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Rénovation thermique: un appel à la création d’un fonds d’urgence
information fournie par Le Figaro22/04/2020 à 14:48

"L’ampleur de la crise actuelle appelle à mettre en place en urgence un dispositif de soutien massif auprès des TPE et PME de cette filière, qui sont un maillon essentiel du dispositif des certificats d’économies d’énergie" (Crédits photo : Pixabay - AKuptsova )

"L’ampleur de la crise actuelle appelle à mettre en place en urgence un dispositif de soutien massif auprès des TPE et PME de cette filière, qui sont un maillon essentiel du dispositif des certificats d’économies d’énergie" (Crédits photo : Pixabay - AKuptsova )

Plusieurs fédérations du bâtiment et de l'énergie appellent le premier ministre à soutenir les travaux d'économies d'énergie.

L'Union française de l'électricité, plusieurs fédérations du bâtiment (FFB, Capeb) et de l'énergie (Afieg, FFPI, Fedene...) ont appelé mercredi le gouvernement à créer un fonds d'urgence en faveur des travaux d'économies d'énergie, pour soutenir « dès maintenant » les TPE/PME actives dans ce domaine.

« L'ampleur de la crise actuelle appelle à mettre en place en urgence un dispositif de soutien massif auprès des TPE et PME de cette filière, qui sont un maillon essentiel du dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE) et plus largement de la rénovation énergétique du pays », soulignent les signataires dans une lettre au premier ministre Édouard Philippe.

Ce fonds, géré par les pouvoirs publics, serait alimenté financièrement en échange de CEE par les fournisseurs d'énergie qui souhaiteraient s'engager dans cette démarche solidaire, expliquent-ils. Pour eux, il s'agit d'« assurer la survie d'entreprises en difficulté et de relancer au plus vite la dynamique de travaux de rénovation énergétique ». « En ciblant l'utilisation de ce fonds vers les TPE/PME présentant des garanties suffisantes quant au respect des règles, il appuierait la réforme en cours du dispositif des CEE notamment pour lutter contre la fraude », notent-ils.

En outre, « grâce à la délivrance de CEE, la tension potentielle sur leur prix, inéluctable avec l'arrêt de la production pendant la crise, s'atténuerait », « évitant une flambée de la facture des clients », arguent-ils. Introduit en 2006, ce dispositif de certificats dits «CEE» oblige les fournisseurs d'énergie à financer des actions d'économies d'énergie (rénovation thermique des bâtiments, changement de chaudières, isolation, etc.), sous peine de pénalités.

Au premier trimestre, selon les chiffres extrapolés par la fédération après sondage auprès de ses adhérents, l'activité du secteur, qui va de la construction de maison à la rénovation énergétique, a chuté de 12% par rapport à un an plus tôt, un effondrement jamais vu.

0 commentaire

Annonces immobilières