Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Réforme des retraites : une hausse de la CSG envisagée

Le Figaro 30/07/2013 à 22:07
Le rapport Moreau, commandé par le gouvernement sur la réforme des retraites, préconisait un alignement de la CSG des retraités sur celui des actifs.

Le gouvernement a le choix: pour financer la réforme des retraites, il peut d'abord opter pour une hausse des cotisations sociales. Cette option a le mérite de remplir rapidement les caisses ; mais, dans le même temps, elle augmente le coût du travail, donc pénalise la compétitivité des entreprises. Compliqué pour le gouvernement à expliquer quand on a fait de la compétitivité du pays son cheval de bataille - notamment avec la mise en œuvre d'un crédit d'impôt - le fameux CICE - qui à terme allégera de 20 milliards par an les charges des entreprises.

Il peut aussi choisir d'augmenter la TVA. Régulièrement, au gré des majorités, l'idée ressurgit. Mais à gauche, nombreux sont ceux qui ont du mal à accepter ce dispositif, qui frappe proportionnellement plus les ménages modestes que les plus aisés.

Reste enfin le scénario d'une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG). Cette piste a de plus en plus de défenseurs. Ce prélèvement, Michel Rocard l'a créé en 1990 pour diversifier les sources de financement de la protection sociale en le fixant à 1,1 % des revenus. Balladur, Juppé et Jospin l'ont tour à tour augmenté - si bien qu'en vingt ans la CSG est devenue le premier impôt direct acquitté par les Français.

Le rapport Moreau commandé par le gouvernement sur la réforme des retraites préconisait un alignement de la CSG des retraités, qui est de 6,6 %, sur celui des actifs (7,5 %). Cette mesure «permettrait de rétablir davantage d'équité entre actifs et retraités», soulignait le rapport. Elle concernerait 9,5 millions de personnes âgées et rapporterait 2,1 milliards d'euros par an. Mais lors de ses récentes consultations avec les partenaires sociaux, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a testé l'idée d'une hausse générale. Il faut dire qu'un point de CSG rapporte environ 11 milliards d'euros!

Presque tout le monde

Cette taxe présente l'avantage politique d'être moins douloureuse, car prélevée à la source et à un taux faible. Elle est également «juste» aux yeux de nombreux ténors de gauche, puisqu'elle est acquittée par presque tout le monde (sauf les très bas revenus et les titulaires de minima sociaux). Bien que dans des proportions légèrement différentes, elle touche salariés, retraités, mais aussi rentiers. Car la CSG concerne les revenus d'activité, les revenus du patrimoine et les produits de placement.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.