1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réforme des retraites : les femmes «grandes gagnantes» ? Pas si sûr...
Le Parisien03/12/2019 à 15:48

Réforme des retraites : les femmes «grandes gagnantes» ? Pas si sûr...

La réforme des retraites favorisera-t-elle les femmes ? Dispositif de réversion revu, majoration dès le premier enfant... Le système de retraites dessiné par Jean-Paul Delevoye dans son rapport remis cet été sera « plus juste » vis-à-vis des femmes, jure-t-il. « Elles seront gagnantes » martèle depuis des mois le Haut-commissaire aux retraites. Et dans les rangs des élus LREM, pas un ne manque de rabâcher cette certitude.Seulement voilà, le flou entretenu par le gouvernement sur le projet de réforme - avec les arbitrages à venir -- n'en finit plus d'alimenter les doutes des opposants. « Le texte n'est pas écrit », a rétorqué dimanche 1er décembre Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des comptes publics, histoire de balayer les oiseaux de mauvais augure.Il n'empêche les questions demeurent. Les recommandations de Delevoye seront-elles bien écrites noir sur blanc ? Et garantissent-elles seulement cette amélioration promise aux femmes, et pour combien d'entre elles ? En octobre, lors d'une réunion avec des journalistes, le Haut-commissaire avait indiqué que « 20 % des femmes y gagneraient ». Et pour les 80 % restants, la situation sera-t-elle inchangée ou certaines vont-elles y perdre ? Pas de réponse précise.Des écarts de salaires et de pensions avec les hommesUne chose est sûre. Pour les salaires, les écarts entre les femmes et les hommes sont de 24 %. Or les pensions des femmes sont aujourd'hui inférieures de 42 % en moyenne à celles des hommes. Et près de 20 % des femmes sont actuellement contraintes de continuer à travailler jusqu'à 67 ans, âge d'annulation de la décote en cas de durée de cotisation insuffisante, contre 10 % des hommes.Carrières hachées, temps partiel, bas salaires ajoutés à la maternité, l'éducation d'un enfant pour les mères reflète les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes, assure Jean-Paul Delevoye. Ces inégalités seraient même « ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer