1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réforme des retraites : la droite et une partie de la majorité veulent la torpiller
Le Parisien01/04/2019 à 11:35

Réforme des retraites : la droite et une partie de la majorité veulent la torpiller

Faudra-t-il travailler plus longtemps et repousser l'âge de la retraite ? Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France, en est persuadé. L'ancien ministre du Travail de Sarkozy, spécialiste des retraites, a sorti ce dimanche la grosse artillerie. Il accuse Emmanuel Macron, avec sa réforme du système de retraite universelle à points, de vouloir préparer une « vaste opération de baisse généralisée des pensions » qu'il estime de 5 à 20 %.L'élu, qui a quitté Les Républicains au lendemain de l'élection de Laurent Wauquiez comme nouveau président, en appelle à un contre-projet : passer d'ici à 2032 l'âge de la retraite de 62 à 65 ans, à raison d'une augmentation de la durée de « deux ou trois mois par an » à partir de 2020. « Ne pas reculer l'âge de départ à la retraite, c'est mentir aux Français », c'est « la seule voie », assène-t-il dans les colonnes du JDD. Livrant cette pique empoisonnée : « Le président de la République est tétanisé sur cette question, il y a une sorte de tabou », « au gouvernement, on sait bien qu'il faudra travailler plus longtemps ».Jusqu'au plateau des Glières où le chef de l'État s'est rendu en hommage aux résistants des Alpes, l'explosif sujet des retraites agitait les esprits en ce dimanche. Un collectif d'anciens résistants (organisant ce rassemblement pour les 75 ans de la fin du maquis) a reproché à Emmanuel Macron de vouloir « remettre en cause le système de retraites par répartition » rappelant dans un communiqué qu'il s'agit d'un héritage « issu du Conseil national de la résistance ».Delevoye reste sur un départ à 62 ansCes nouvelles attaques mettent à rude épreuve les nerfs du Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, chargé depuis un an de préparer le terrain. « Xavier Bertrand ressort la vieille recette du relèvement de l'âge. Or, tout report d'âge conduit à maintenir plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aljice
    01 avril09:32

    Personnellement, je n'ai pas envie d'aller plus loin que les 62 ans. C'est bien assez !! Xavier Bertrand, il a une place bien au chaud et les autres ???

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer