1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Raoul Salama (RVF) : "le consommateur bénéficiera de plus en plus de bonnes affaires durant la Foire aux vins"

RelaxNews04/09/2014 à 19:46

Raoul Salama, journaliste et expert de la Foire aux vins à la Revue du vin de France Amarante Puget/Vinalys

(Relaxnews) - Distributeur incontournable dans l'univers du discount, Lidl a démarré sa Foire aux vins mercredi, et ce pour quatre jours. Sur Internet, CDiscount lancera ses bonnes affaires dès le 10 septembre. Ce rendez-vous attendu par les oenophiles n'est donc plus réservé aux mastodontes de la grande distribution. Décryptage de la tendance avec Raoul Salama, journaliste en charge du dossier Foire aux vins développé par La Revue du vin de France, actuellement en kiosque, qui vaut pour référence sur le sujet. 

Cette année, CDiscount a décidé de faire connaître sa Foire aux vins qu'elle organise depuis 10 ans. De son côté, Lidl met les petits plats dans les grands tout comme Leader Price. Les discounters comme challengers de ce rendez-vous d'automne, est-ce une tendance ?
Il y a effectivement un mouvement de la part des distributeurs qui font du discount. Ils se sont aperçus que finalement la Foire aux vins, ce n'était pas si mal et qu'ils avaient un rôle à jouer. Pour être un acteur principal, ils ont compris qu'ils ne pouvaient pas jouer sur le plan du hard discount, mais devaient muscler leur offre. Attention à bien distinguer d'une part les distributeurs physiques, comme Lidl et Leader Price, qui ne jouent pas dans la même catégorie que des Carrefour ou Leclerc, et puis de l'autre un webmarchand comme CDiscount. 

Sur ce point, Lidl qui a démarré hier sa Foire aux vins a tout compris...
Depuis deux ans, le distributeur a décidé de monter en gamme. C'est la première fois que Lidl dépasse la barre des 20 euros la bouteille. Ils ont même décidé de s'attribuer un rôle d'acheteur en France, et même en Europe. Et ce n'est pas rien, car Lidl est un des acteurs majeurs de la distribution. Si cela fonctionne pour lui, ses concurrents se disent que cela peut aussi marcher pour eux. Pour sa part, Leader Price fait du "soft discount" et a procédé à la Foire aux vins avant le géant allemand. C'est un précurseur avec une offre dédiée en termes de gamme, qui veut se positionner sur un bon rapport qualité/prix. Toutefois, l'enseigne, appartenant au groupe Casino, est freinée par une autre marque du groupe, à savoir Franprix. Si Leader Price monte trop en gamme, il grignotera celle de son aîné. 

Pour autant, ces nouveaux acteurs de la Foire aux vins deviendront-ils aussi incontournables que Carrefour et Leclerc pour les consommateurs ?
Ils ne peuvent pas se retrouver à la même échelle que Carrefour ou Leclerc, que ce soit en termes de chiffre d'affaires que de volume. Les grands distributeurs ne sont pas menacés par la Foire aux vins des discounters. 

C'est un fait, que diverses études révèlent, les Français boivent moins mais mieux. La présence des discounters est-elle donc légitime durant ce rendez-vous immanquable pour les oenophiles ?
Ils ont bel et bien une clientèle pour répondre à leur offre. Ce n'est pas illégitime puisqu'ils essayent clairement de se sortir de leur image de discounters. Lidl a par exemple mis en place des rayons soignés pour disposer les bouteilles de la Foire aux vins et éviter que celles-ci ne soient entreposées par terre. 

Les consommateurs vont donc devoir s'habituer à la présence d'un grand nombre de distributeurs durant les prochaines foires aux vins ?
Oui, le consommateur bénéficiera à l'avenir de plus en plus de bonnes affaires à réaliser. Tant que le marché de la Foire aux vins croît, cela attirera de plus en plus d'acteurs. Pour autant, les passionnés de vin sont extrêmement peu nombreux à faire le tour des enseignes pour profiter de toutes les offres. En général, le consommateur averti fait le tour des affaires présentées dans le magasin où il a ses habitudes, près de chez lui. 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.