Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quels produits offrent le meilleur rendement pour vos liquidités ?

Le Figaro22/11/2014 à 08:00

Avec un livret A qui rapporte 1 % par an et des sicav monétaires au plus bas, il faut se montrer particulièrement sélectif pour placer ses liquidités et les protéger de l'inflation. Voici nos conseils.

Quels produits privilégier pour tirer profit de son épargne disponible?

Malgré leur taux réduit à 1 % depuis le début du mois d'août, le livret A et le LDD continuent à rapporter plus que l'inflation, réduite actuellement à 0,4 % sur un an. Autrement dit, le pouvoir d'achat de l'épargne placée sur ces livrets progresse encore de 0,6 % par an. Et du fait de l'absence d'impôt et de prélèvements sociaux sur ces gains, le rendement n'est pas dégradé. En outre, la liquidité est totale. Pour les livrets jeunes, le gain est supérieur, car les banques cajolent leurs futurs clients: 2,75 % chez BNP Paribas, 2,5 % à la Société générale ou dans certaines Caisses d'épargne, 2 % à La Banque postale. Si vous avez atteint le plafond des dépôts (22 950 € pour le livret A, 12 000 € pour le LDD et 1 600 € pour le livret jeunes), n'oubliez pas que plusieurs livrets peuvent être ouverts dans une famille. Un couple peut détenir deux livrets A et deux LDD ; les enfants mineurs ont droit chacun à un livret A et ceux de 12 à 25 ans à un livret jeunes. Dans une famille avec deux conjoints et deux enfants mineurs, ce sont ainsi 119 000 € qui peuvent être abrités pour faire face à vos dépenses.

Où investir ses liquidités en attente de réinvestissement?

Les «super» livrets bancaires restent attractifs. Ils proposent des taux de rendement bien supérieurs à ceux du marché, mais pour des durées très courtes. En octobre (les rendements sont régulièrement modifiés), il était ainsi possible de décrocher 5 % brut avec le livret Zesto de Renault, pendant quatre mois et à concurrence de 100 000 €. Chez Bforbank, ING, Monabanq et Soon (offre bancaire d'Axa sur smartphone), c'est un taux de 4 % qui était proposé. Un cran derrière, Fortuneo affichait du 3 %. Des taux qui restent attractifs même après impôt. Ainsi, pour un contribuable imposé au taux marginal de 30 %, un taux de 4 % brut affichera un rendement net de 2,18 % après impôt et prélèvements sociaux. Attention toutefois à ne pas laisser votre épargne investie sur ces produits après la période de promotion. Le rendement chute, en général, entre 0,80 % et 1,60 % brut (soit entre 0,54 % et 0,87 % net).

Et que faire de son épargne de précaution?

Pour l'épargne dont vous n'avez pas un besoin immédiat, l'assurance-vie reste, sans conteste, le meilleur placement. Car, contrairement à une idée reçue, votre épargne reste disponible à tout moment. L'an dernier, les fonds en euros ont rapporté, en moyenne, 2,8 %. Les plus performants offrent même largement plus de 3 %. De ce taux, il faut aujourd'hui déduire 15,5 % de prélèvements sociaux, et l'impôt sur les intérêts. L'épargnant est taxé, au choix, au barème progressif de l'impôt sur le revenu, ou à un taux forfaitaire dont le poids décroît en fonction de l'ancienneté du contrat: 35 % s'il a moins de 4 ans, 15 % entre 4 et 8 ans, et 7,5 % après 8 ans, après application, dans ce dernier cas, d'un abattement annuel de 4 600 € sur les intérêts (9 200 € pour un couple). Ainsi, en retenant un taux de 2,50 % d'intérêts, et en optant pour le prélèvement forfaitaire, le rendement de votre épargne sera de 1,24 % avant 4 ans, 1,74 % entre 4 et 8 ans, et 2,11 % après 8 ans. Soit toujours mieux que le livret A. Il faut impérativement privilégier des contrats sans frais d'entrée (c'est surtout sur Internet que vous les trouverez), afin d'éviter les 3 % à 5 % prélevés sur l'épargne. Pensez également au Plan d'épargne logement. Il rémunère votre épargne à 2,50 % (2,11 % net). Mais attention, pour bénéficier de ce taux, vous devrez laisser votre épargne investie au moins 2 ans. À défaut, vous n'obtiendriez que le rendement du compte épargne logement, soit 0,75 % brut.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.