Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Quand les architectes imaginent les bureaux de demain

Le Figaro04/12/2015 à 12:21

INTERVIEW - Les architectes inventent des lieux modulables qui évolueront au fil des besoins des entreprises. Interview croisée avec des pointures du secteur.

On ne travaille plus dans un bureau comme il y a dix ans. Les entreprises, secouées par Internet et ce qu’il est convenu d’appeler l’ubérisation de la société, doivent se réinventer, faire évoluer leurs équipes, les faire bouger (au propre comme au figuré) dans un même immeuble pour gagner de l’espace, accroître leur efficacité et leur productivité. Les immeubles de bureaux ne peuvent plus être des espaces figés comme autrefois, la demande a changé. Il faut des plateaux qui puissent évoluer et se transformer très rapidement. Comment architectes et promoteurs inventent-ils les nouveaux immeubles de bureau entre normes environnementales à respecter et nouveaux usages des entreprises? Ils répondent.

Le mode de travail a changé dans l’entreprise. Quelles sont les conséquences pour un architecte?

Jean-Paul VIGUIER, architecte - La conception des immeubles de bureaux change: la répétition, une certaine forme de banalité, voire de monotonie, laisse la place à un désir d’identité, de représentation de l’entreprise et de modernité dans la façon de travailler. L’espace de travail nouveau est non seulement flexible, mais stimulant et porteur de valeurs créatives. Le coworking, les start-up poussent au changement.

Quelles sont les nouvelles demandes des entreprises?

Jean-Frédéric HEINRY, directeur général d’Altarea Cogedim Entreprise - Les façons de travailler ont évolué en termes d’horaires. Dans de plus en plus d’entreprises, les horaires sont flexibles: certains commencent tôt, d’autres partent tard, d’autres travaillent le week-end. Il faut que les immeubles soient adaptés à ces nouveaux usages. Les nouvelles technologies ont aussi changé la donne pour les immeubles de bureaux. Il faut prévoir plus de salles de réunion pour que puissent se retrouver ceux qui n’ont pas de bureaux à eux, et ces salles doivent être agréables et non plus en sous-sol comme parfois. On réinvente même la «cabine téléphonique», une petite salle dans laquelle ceux qui travaillent dans un open space pourront passer leurs appels téléphoniques importants.

Et puis, il faut imaginer des lieux pour des réunions informelles. Nous avons par exemple aménagé les escaliers de l’immeuble que nous venons de livrer à La Française, boulevard Raspail, en soignant notamment les escaliers intérieurs, pour que ce soit un lieu de passage. Dans certains immeubles, les terrasses sont équipées de Wi-Fi pour des réunions impromptues.

Les immeubles de bureaux s’ouvrent plus sur la ville. Certains parlent même d’immeubles citoyens. Cela veut dire quoi?

Jean-Paul VIGUIER - L’architecture doit permettre à la ville et à l’immeuble de dialoguer, d’échanger, notamment, en installant les commerces ou des restaurants sur la rue, en rendant visibles les lieux d’accueil des bureaux. La nouvelle approche architecturale vise aussi à réduire le stress par la lumière et à améliorer le rapport à l’extérieur.

Jean MAS, architecte - Aujourd’hui, l’architecture de bureau est noble, ça n’a pas toujours été le cas. Un rapport nouveau se crée entre l’immeuble et la ville. J’ai beaucoup travaillé à New York où les architectes et les promoteurs négocient avec la ville ce qu’ils font pour elle. IBM a, par exemple, prévu un atrium dédié à des expositions et à des concerts dans son immeuble, en échange de quoi les architectes ont eu le droit de construire davantage de mètres carrés. C’est un mode de fonctionnement gagnant-gagnant dans lequel le bâtiment a un rôle à jouer dans la ville.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.