Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Quand la venue du pape fait flamber le prix des logements

Le Figaro21/07/2015 à 09:46

Le pape François ne se rendra à Philadelphie qu’en septembre prochain. Mais dans la ville américaine, on l’attend déjà avec impatience. Sur Airbnb, la liste des logements proposés à été multipliée par dix.

Un appartement à 10.000 dollars la nuit? La visite du pape à Philadelphie en septembre a donné des idées à certains habitants de la ville américaine, qui proposent sur des sites de partage leur logement à des prix parfois exorbitants. Si le pape François aime à pourfendre le capitalisme à tout prix, sa venue les 26 et 27 septembre a aiguisé l’appétit pour les affaires, alors que la ville de la côte Est attend près de deux millions de catholiques... Étudiants surendettés, propriétaires, locataires cherchant à arrondir leurs fins de mois: des centaines d’habitants proposent leur logement à louer sur le site Airbnb. Eric, 26 ans, étudiant en médecine qui rêve de devenir neurochirurgien, y propose son duplex rénové de trois chambres pour 10.000 dollars la nuit.

«C’est une façon sympa et facile de faire beaucoup d’argent», dit-il à l’AFP, expliquant que le «tarif actuel» pour son quartier est de 1.000 dollars par personne la nuitée, et que son appartement peut accueillir dix visiteurs. «A deux pâtés de maisons du Centre des conventions où viendra le pape», précise en gros caractères sa petite annonce. Eric et ses deux colocataires ont à eux trois plus de 500.000 dollars de dette étudiante. Ce qu’ils pourront gagner ira directement à son remboursement. «Si la date se rapproche et que personne n’est intéressé, avec le prix risible que nous demandons, nous baisserons peut-être un peu», concède-t-il.

Durant la visite du pape, il a prévu de dormir chez des amis, ou chez sa petite amie. «Si quelqu’un est prêt à me donner autant d’argent, je suis prêt à dormir dans la rue!», dit-il même. Il est locataire et préfère, comme beaucoup d’autres, ne pas donner son nom, pour ne pas se faire remarquer de propriétaires souvent opposés aux sous-locations de courte durée. Selon Airbnb, la liste des logements proposés sur Philadelphie a été multipliée par 10, et les réservations presque multipliées par trois par rapport à la même période de l’an dernier.

Logement «à quelques mètres» du pape

Sur la base d’une étude plus large que les appartements de deux chambres en centre-ville, le site de locations précise que le prix moyen pour le week-end de la visite du pape est de 125 dollars par nuit, pour ce qui a été déjà loué ou ce qui est proposé sur le site. Mais Mark, 30 ans, qui travaille dans la finance, y offre son logement neuf de trois chambres «à quelques mètres» du pape, pour 5.000 dollars la nuit, avec deux nuits minimum. Cuisine complètement équipée, parquets, meubles design, magnifique terrasse sur le toit, vue splendide: il a mis son annonce il y a deux semaines et espère bien faire affaire.

«Je pense que cela va prendre un peu plus de temps pour avoir une réservation, parce qu’il y a encore des alternatives moins chères, mais je suis prêt à attendre», dit-il. Meg Kane, une porte-parole de la Rencontre mondiale des familles, où le pape célébrera une messe, précise qu’il y a 11.500 chambres d’hôtel à Philadelphie, et 65.000 autres dans un rayon de 100 kilomètres autour de la ville. Des chambres sont encore disponibles. Les pèlerins peuvent aussi séjourner chez des familles d’accueil, dans des auberges de jeunesse, des campings ou des lieux de retraite, dit-elle, sans vouloir faire de commentaire particulier sur Airbnb.

Rares sont les loueurs qui s’interrogent sur ce que le pape pourrait penser de transformer ainsi un rassemblement spirituel en opportunité commerciale. «Je pense qu’il dirait probablement «Tu sais, nous sommes tous humains, tu devrais aider ton prochain», suppose Eric qui, comme le pape François, est argentin. «Mais c’est aussi le capitalisme. Et si quelqu’un veut payer, alors c’est bien. C’est ça le marché libre», ajoute-t-il.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.