Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prévenir l'ostéoporose pour réduire le coût de la maladie

Le Figaro11/04/2015 à 06:00

Face au vieillissement de la population, les hospitalisations ont peu de chances de diminuer. Pour faire des économies, il faut désormais miser sur la prévention.

L'ostéoporose touche principalement les femmes. En 2015, 40% des femmes de plus de 50 ans sont concernées par une fragilité des os, symptôme principal l'ostéoporose. Cette maladie est responsable de plus de 165.000 fractures et autant d'hospitalisations chaque année. Pour réduire le risque de fracture, la prévention s'impose comme la solution.

Deux formes d'ostéoporose!

L'ostéoporose de type 1 (également appelée ostéoporose post-ménopausique) entraîne l'amincissement de la masse osseuse. Elle touche les femmes de plus de 60 ans et est causée par les troubles hormonaux liés à la ménopause. La maladie se caractérise notamment par des fractures du poignet, de la hanche ou des vertèbres. L'ostéoporose de type 2 touche toutes les personnes âgées et se traduit par une masse osseuse amincie et poreuse. Le plus souvent, elle entraîne des fractures du col du fémur.

À savoir

Il est possible de souffrir en même temps des deux types d'ostéoporose. On parle alors d'ostéoporose secondaire.

L'ostéoporose entraîne de nombreuses hospitalisations et peut être invalidante. Ainsi, chaque année, elle coûte plus de 200 millions d'euros à l'Assurance maladie et aux complémentaires santé. Pour prévenir l'ostéoporose, il faut mesurer la densité minérale osseuse à travers une ostéodensitométrie. Pourtant, la prévention de cette maladie recule et la pratique de ces examens est en nette diminution. En effet, on en dénombrait 571.425 en 2013 contre 683.256 en 2011.

Les complémentaires santé misent sur la prévention

Les assurances santé sont directement concernées par les dépenses liées à l'ostéoporose. Aussi, pour réduire la facture tout en préservant la santé de leurs assurés, elles ont décidé de prendre en charge le dépistage de l'ostéoporose pour toutes les personnes possédant un contrat dit «senior». Ainsi, pour seulement 40 euros une ostéodensitométrie peut permettre de prévenir une fracture et une hospitalisation.

Parallèlement à cette prise en charge, une campagne massive d'information a vu le jour. Elle s'est traduite par l'envoi de fiches santé expliquant la maladie, ses symptômes et les risques. Ainsi, la Mutuelle Verte, comme de nombreuses mutuelles de la Mutualité Française, a envoyé le document «Mieux me protéger de l'ostéoporose» à tous ses assurés à risque.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.