1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prêt immobilier : plus de 40% des crédits s'étalent sur 25 ans ou plus depuis le début de l'année
Boursorama avec Newsgene11/03/2019 à 17:04

Prêt immobilier : plus de 40% des crédits s'étalent sur 25 ans ou plus depuis le début de l'année

Depuis le début de l'année 2019, plus de 40% des prêts immobilier ont été signés sur une durée de 25 ans ou plus, selon l'observatoire Crédit Logement-CSA. Les banques sont également beaucoup moins exigeantes sur le montant de l'apport personnel. Des conditions qui visent à « solvabiliser la demande » et à maintenir l'accès au prêt immobilier.

Un nouveau record vient d'être battu sur le marché français du crédit immobilier. En février 2019, la durée moyenne de remboursement a atteint 230 mois, selon l'observatoire Crédit Logement-CSA. 78% des prêts signés ce même mois par les banques s'étalent sur 20 ans ou plus. Depuis le début de l'année, plus de 40% des crédits accordés présentent ainsi une durée de 25 ans ou plus, rapporte cBanque.

L'évolution est radicale. En 2013, plus de 55% des crédits immobiliers accordés par les banques étaient en effet signés avec une durée de remboursement inférieure à 20 ans, toujours d'après les chiffres de l'observatoire Crédit Logement-CSA.

Un avantage pour les jeunes et foyers modestes

Entre ces deux périodes, les taux d'intérêt ont été divisés par deux pour atteindre une moyenne de 1,44% en février 2019. Les prêts longue durée sont donc devenus beaucoup moins coûteux pour les emprunteurs.

Cet allongement de la durée a permis de « maintenir sur le marché des primo-accédants, jeunes, sans trop d'apport personnel », explique Michel Mouillart, professeur d'économie et membre de Crédit Logement-CSA, cité par cBanque. Selon l'économiste, ces dernières années, les banques ont tout fait pour « solvabiliser la demande » et permettre aux foyers modestes d'avoir accès au crédit. Ainsi, lors du 4e trimestre 2018, 49% des emprunteurs de moins de 35 ans ont emprunté sur 25 ans ou plus.

La baisse du montant de l'apport personnel répond au même objectif. « En moyenne, en 2018, nous sommes sur un taux d'apport personnel apparent de 16,1%. En l'espace de 5 ans, le taux d'apport personnel apparent a reculé de 8 points ! C'est du jamais vu », explique Michel Mouillart.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    16 mars08:42

    kurki, faudra voir l'état des logements. celui qui n'arrive pas à gérer son budget pour rembourser un pret ne fait pas non plus les travaux nécessaires à l'entretien du bien

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer