Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Près de la moitié des Français dépensent 800 euros par enfant chaque année

Le Figaro18/02/2016 à 19:25

En 2015, les Français ont dépensé 6% de plus que l'année précédente pour leurs enfants. Principaux postes de dépenses, les vêtements, les chaussures devant les jeux et les loisirs créatifs.

Combien les parents dépensent-ils pour leurs enfants? Le baromètre annuel Conso-Famille a fait les comptes. Cet outil du label «Approuvé par les Familles» s'est penché sur le mode de vie et de consommation des familles françaises en interrogeant un panel de 440 foyers où vivent des enfants de 6 à 12 ans et en menant des entretiens auprès de sa communauté de 5 000 familles testeuses.

40% des parents dépensent 800€ par an pour un enfant

Cadeaux, sorties, habillement, activités extra-scolaires ou équipement...: 40% des parents dépensent en moyenne 800€ par an et par enfant (hors alimentation). Un chiffre en augmentation de 6% par rapport à l'année précédente. Malgré les difficultés économiques, «c'est un poste sur lequel ils ne rognent pas», note Claire Pecquery, chargée d'étude pour le label. Les vêtements et les chaussures caracolent en tête des postes de dépenses, devant les jeux et les loisirs créatifs. «Les parents d'aujourd'hui ont compris que c'était un achat social important pour l'enfant d'autant qu'ils ont parfois eux-mêmes trouvé difficile d'arriver à l'école avec une copie de paire de Converse», commente Isabelle Mazarguil, la Fondatrice du label. Le matériel d'équipement pour les activités extra-scolaires arrive en troisième position de ce budget, talonné par les équipements technologiques.

»» A lire aussi: En 2015, les Françaises ont dépensé 385 euros pour leur garde-robe

Certes, l'enfant n'est pas encore devenu prescripteur dans l'achat de la voiture familiale mais il a son mot à dire au moment des courses. C'est le cas quand la dépense le concerne mais les plus jeunes ont également voix au chapitre pour les décisions familiales collectives. «Ils décident de plus en plus pour le choix du goûter mais aussi pour les vacances, relève Claire Pecquery. Pour l'équipement scolaire et les sorties en familles, son avis compte autant que la qualité et le prix». Faut-il pour y voir une manifestation du diktat de l'«enfant roi»? «Non, rétorque Isabelle Mazarguil. Les parents consultent plus les enfants mais ne cèdent pas à tous leurs désirs. Leur avis est pris en compte pour certains achats, notamment pour les jouets car les parents ne veulent pas «rater» un cadeau, mais il est mis de côté sur d'autres. Aujourd'hui, ils privilégient avant tout le consensus, l'harmonie. Ils décident, par exemple, des achats pour le menu du dîner mais laissent à leurs enfants le choix pour le petit-déjeuner».

Les grands-parents mettent la main au portefeuille

Les grands-parents déboursent en moyenne 200 euros par an pour gâter leurs petits-enfants. Des achats destinés à faire plaisir aux plus jeunes plutôt qu'à compléter le budget familial. En effet, six grands-parents sur dix «craquent» avant tout pour les jeux et jouets. Ils plébiscitent également les achats de livres, autre outil privilégié de transmission et de partage. Leur rôle est reconnu par les parents puisque 57 % d'entre eux estiment que les grands-mères et les grands-pères jouent un rôle complémentaire dans l'éducation de leurs enfants.

*Etude réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française, composé de 500 foyers avec des enfants de 6 à 12 ans, du 21 juillet au 23 août 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.