Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Près de 19.000 compteurs Linky installés chaque jour en France

Le Figaro19/04/2017 à 06:00
Enedis, la filiale d'EDF en charge du réseau de distribution d'électricité, a posé 3,8 millions de compteurs «intelligents» dans les foyers de l'Hexagone. Le groupe entend accélérer encore la cadence, malgré des réticences parfois vives dans certaines communes.Plus de 3,8 millions de compteurs électriques «intelligents» Linky, dont le déploiement national a débuté en décembre 2015, sont désormais installés dans les foyers français, ont indiqué des responsables d'Enedis, filiale d'EDF qui gère le réseau de distribution d'électricité, lors d'un point presse sur «l'autoconsommation électrique» ce mardi. «On en pose actuellement 18.000 à 19.000 par jour (...) et nous allons augmenter les cadences», a précisé Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis (ex-ERDF), cité par l'AFP. D'ici à la fin 2017, le groupe compte atteindre le rythme de croisière d'environ 35.000 compteurs installés par jour. D'ici à la fin 2021, 35 millions de compteurs devraient ainsi être remplacés sur toute la France. Un chantier pharaonique de 5 milliards d'euros. » FOCUS - Électricité: comment le compteur «intelligent» Linky est installé chez vous Selon le gestionnaire du réseau électrique, Linky a été «conçu pour faciliter la vie des clients». Relevé de la consommation de courant et pilotage de la fourniture d'énergie à distance, nouvelles offres tarifaires, baisse de la consommation et, donc, de la facture... Le discours d'Enedis est offensif: le consommateur doit y gagner. Le nouveau compteur participe, en outre, aux défis ambitieux de la transition énergétique. «Linky est un acteur de la maîtrise de l'énergie pour les consommacteurs», se félicite ainsi le groupe sur Twitter, en marge de sa présentation ce mardi. Le déploiement de Linky n'est pourtant pas un long fleuve tranquille. De nombreuses communes ont tenté de s'opposer à son installation chez leurs administrés. Selon le comptage effectué par le conseiller municipal de Saint-Macaire, en Gironde, 357 communes ont exprimé leur refus à ce jour. L'an dernier, un technicien d'Enedis a été «violemment agressé» à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), alors qu'il posait un compteur Linky. Selon Bernard Lassus, cité par l'AFP, «tout le monde a été surpris de la virulence de certaines actions». Le responsable admet qu'Enedis a du revoir sa «stratégie de concertation» et de communication auprès des élus locaux. Il assure toutefois que «cette tendance diminue». Consommation surestimée? Les opposants au compteur communicant s'inquiètent notamment de possibles risques pour la santé liés aux ondes électromagnétiques émises par le compteur. Il y a un an, pourtant, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) a assuré dans un rapport que les niveaux d'émission de Linky étaient «très faibles». Concrètement, selon les experts, le compteur émet moins d'ondes électromagnétiques qu'une prise de babyphone connecté, qu'une perceuse électrique sans fil ou qu'une plaque de cuisson à induction... Plus récemment, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a estimé que les compteurs intelligents ne présentaient pas de danger sanitaire. Linky est aussi qualifié de «Big Brother» par ses détracteurs qui sont inquiets pour leur vie privée. Ils se demandent comment les données qui sont enregistrées par Linky seront utilisées. Là encore, Enedis s'emploie depuis plusieurs mois à apaiser ces craintes. D'autres arguments pourraient malgré tout servir les opposants au boîtier jaune d'Enedis. Des chercheurs aux Pays-Bas ont publié début mars une étude qui remet en cause la fiabilité de compteurs «intelligents». Certains de ces compteurs surestimeraient la consommation réelle d'électricité d'un foyer. Des écarts pouvant aller de 1 à 6 ont été relevés. » Certains compteurs intelligents surestimeraient la consommation en électricité » Pourquoi le compteur Linky allume votre lampe de chevet ou éteint votre télé

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.