Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Première alerte financière sur les régimes de retraite

Le Figaro15/07/2014 à 19:20

Des hypothèses économiques trop optimistes pourraient cacher des déficits à venir, prévient le nouveau Comité de suivi des retraites.

Et si la réforme Touraine des retraites était, six mois après avoir été promulguée, déjà insuffisante? Le risque ne peut pas être exclu, prévient le tout nouveau Comité de suivi des retraites dans son premier avis remis au gouvernement ce mardi. Le document de 29 pages a été rédigé dans l'urgence. Les cinq membres du Comité créé par la réforme - deux économistes, une grande dirigeante du privé et des hauts fonctionnaires - n'ont été désignés que le 27 juin. Ils ne formulent donc pas, cette année, de recommandations. Mais alertent le gouvernement sur quelques sujets sensibles, en tout premier lieu sur les risques de dérapage des finances des retraites.

«Les hypothèses de croissance, tant à court, moyen et long terme prêtent, légitimement, à débat», observe le Comité. Les prévisions du gouvernement ont en effet été jugées «optimistes» en avril dernier par le Haut conseil aux finances publiques, rappelle-t-il. En particulier en matière d'emploi, auquel sont particulièrement sensibles les régimes de retraites financés par les cotisations salariales et patronales.

Par conséquent, les mesures de la réforme Touraine des retraites - hausse des cotisations salariale et patronale - et du plan d'économies de 50 milliards d'euros de Manuel Valls - gel des pensions pendant un an - ne suffiront que si ces conditions macroéconomiques, jugées un peu trop roses aux yeux des experts, sont remplies. Dans le vocable policé et prudent du Comité, cela donne: «la trajectoire de retour à l'équilibre financier d'ici 2020 reste accessible, sous réserve de la réalisation des prévisions macroéconomiques retenues dans le cadre du programme de stabilité»... Trajectoire accessible, mais d'autant moins garantie que la croissance pour 2014 devrait selon toute probabilité d'ores et déjà être revue à la baisse d'ici la fin de l'année. Et le Comité de conclure: «les aléas de la croissance demeurent le principal défi auquel est confronté le système, défi auquel il conviendra d'apporter des réponses.»

Le Conseil d'orientation des retraites doit fournir d'ici la fin de l'année de nouvelles projections financières des régimes de retraites actualisés avec les dernières données économiques, qui seront moins bons que prévus. Autant dire que cela augure de mauvaises nouvelles.

La «contrainte» des retraites de fonctionnaires

Surtout, ces prévisions financières ne concernent pas les régimes de retraites des fonctionnaires, dont le déficit est épongé automatiquement par l'État. Ce sujet avait d'ailleurs été soigneusement écarté durant les débats sur la réforme des retraites. Le Comité de suivi le remet sur le tapis. La subvention publique «est intégrée dans les prévisions de dépenses de l'État à moyen terme mais crée une réelle contrainte». Contrainte qui ne devrait se desserrer qu'en 2030. Le Comité ne se risque pas à formuler des solutions pour alléger cette «contrainte» qui a représenté 37,4 milliards d'euros en 2013. Il suggère toutefois que les régimes du privé et du public pourraient être davantage rapprochés via un alignement des avantages familiaux versées aux parents de plus de trois enfants et les pensions de réversion versées aux veuves. Le gouvernement doit justement remettre prochainement un rapport sur le sujet.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.