1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Plus-values immobilières : trois techniques légales pour payer moins d'impôt
Le Revenu08/12/2016 à 12:30

Les plus-values après cession de biens immobiliers, hors résidence principale, sont taxées à 34,5%. (© Fotolia)

Les plus-values après cession de biens immobiliers, hors résidence principale (exonérée), sont taxées à 34,5% (19% + 15,5% de prélèvements sociaux) après abattements pour durée de détention. Si la plus-value imposable dépasse 50.000 euros, une taxe entre 2 et 6% vient s’ajouter. Trois techniques légales pour alléger la facture.

Profitez des exonérations

Le premier cas d’exonération a trait au montant de la cession. Les biens dont la vente est inférieure ou égale à 15.000 euros échappent à l’impôt. Il peut s’agir d’un parking, d’un débarras ou d’une cave (pas de parts de SCPI). En cas de cession de plusieurs lots d’un montant modeste à un même acquéreur, ce seuil ne s’apprécie plus lot par lot, mais globalement.

Le deuxième cas concerne les personnes qui ne sont pas propriétaires de leur logement et vendent, par exemple, leur résidence secondaire pour acquérir leur résidence principale. D’abord, l’intéressé ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des quatre ans précédant la vente.

Ensuite, il doit réinvestir les fonds dans un délai de deux ans dans l’acquisition de sa résidence principale. Demandez le bénéfice du régime de faveur dans l’acte authentique et indiquez la fraction du prix de cession destinée à l’acquisition. Attention, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2017, les députés ont supprimé

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer