1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Plus-values immobilières : comment réduire l'impôt ?
Le Revenu03/10/2019 à 13:55

Comment réduire son impôt sur les plus-values immobilières. (© Fotolia)

Faire le plein d'exonérations, anticiper la transmission de ses biens à ses enfants pour «gommer» la plus-value... Les solutions ne manquent pas pour alléger la facture fiscale quand on vend un logement. Les plus efficaces et surtout les moins risquées.

La taxation des plus-values immobilières fait mal. Pour un bien de quelques centaines de milliers d'euros détenu depuis dix à quinze ans, la ponction fiscale atteint très vite 20.000 euros ! Pour deux raisons : le prix des logements a plus que doublé en quinze ans ; le régime de taxation des plus-values immobilières a été durci.

Rappel : avant le 1er février 2012, tous les biens vendus après quinze ans étaient exonérés d'impôt et de prélèvements sociaux sur la plus-value. La durée d'exonération est ensuite passée à 30 ans, avant de revenir à 22 ans pour l'impôt. C'est toujours 30 ans pour les prélèvements sociaux.

La première astuce consiste à faire le plein des exonérations, et il y en a plus d'une...

- L'exonération pour retraité ou invalidité (2ème ou 3ème catégorie, non soumis à l'IFI dont les revenus sont inférieurs à certains seuils.)

- L'exonération dont vous profitez si vous cédez un bien immobilier, hors parts de SCPI, dont le prix de vente n'excède pas 15.000 euros, comme un parking. En cas d'indivision, le seuil s'apprécie au regard de chaque quote-part indivise. Par exemple, si vous détenez 20% d'un bien cédé 75.000 euros, votre gain ne sera pas taxé. Si un parking a été acheté par des époux mariés en communauté, le gain sera exonéré si la vente n'excède pas 30.000 euros. C'est pourquoi les parkings

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer