Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Plus de la moitié des Français prêts à louer leur domicile

Le Figaro22/06/2012 à 18:04
46 % d'entre eux estiment que c'est un bon moyen d'obtenir un complément de revenus, selon une étude de Particulier à Particulier.

La multiplication des sites d'échange de maisons en France ne serait pas qu'un effet de mode. Selon une étude du groupe de Particulier à particulier, la formule séduit également car elle permet de compléter ses revenus. Le spécialiste de l'immobilier, qui a interrogé ses internautes, révèle qu'une large majorité (58 %) d'entre eux estiment que louer son domicile pendant les vacances est une solution envisageable. Et si 31 % souhaitent tenter l'expérience afin de découvrir de nouvelles régions avec un budget modéré, ils sont beaucoup plus nombreux à espérer en retirer un bénéfice pécuniaire. 22 % envisagent d'augmenter ainsi leur budget vacances, et 46 % y voit même une solution pour obtenir un complément de revenus.

Pour autant l'échange de maison ne se pratique pas sans appréhension. 51 % des répondants aimeraient ainsi avoir l'assurance de louer à des gens de confiance avant de sauter le pas. Un tiers d'entre eux avouent d'ailleurs que donner comme mission à leur voisin de surveiller discrètement les nouveaux occupants les rassureraient.

Quant aux raisons qui pourraient dissuader les Français d'accueillir des vacanciers dans leur maison pour quelques jours, elles tiennent essentiellement aux contraintes logistiques de la formule. 38 % des Français affirment que devoir vider les placards pour laisser de la place aux locataires temporaires, et ranger les objets de valeur (24 %) sont des perspectives décourageantes. Tout comme faire le ménage après la location pour 14 % des internautes interrogés. Enfin, l'idée de laisser quelqu'un dormir dans leur lit est dissuasive pour 25 % des Français.

Vade mecum de l'échange d'appartement

o La loi autorise le propriétaire à louer pour une courte durée sa résidence principale. Cette location peut durer quelques semaines. Pour une durée de location inférieure à douze semaines consécutives au même locataire, le propriétaire est alors considéré comme un loueur de meublé de tourisme.

o Le locataire d'un logement peut théoriquement procéder à un échange à condition que son contrat de bail n'interdise pas la sous location, ce qui est généralement la cas. Il faut donc obtenir l'accord du propriétaire.

o La fiscalité est très avantageuse. Les revenus obtenus grâce à la location doivent être déclarés dans la déclaration de revenus dans la catégorie BIC (Bénéfice industriel et commerciaux). Ce régime permet de bénéficier directement d'un abattement de 71 % (activités de vente, de location ou de restauration).

oDepuis 2010, une location saisonnière doit être déclarée au maire de la commune où se trouve la location. De Particulier à Particulier recommande aussi de contacter l'assureur du logement pour l'avertir de la location et prévoir éventuellement une extension de garantie.

LIRE AUSSI:

» L'échange de maison séduit de plus en plus de Français

» Les Français privilégient les loisirs aux grandes vacances

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.