Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Placement : et si vous financiez l'installation d'un médecin ?

Votre Argent26/05/2017 à 08:51

Voici un acronyme qu'il faut retenir, même s'il est encore peu commun aujourd'hui : SEL, pour société d'exercice libéral. Demain, ce sigle vous sera de plus en plus familier. Les professionnels de la santé, tout comme vingt-deux autres professions réglementées, peuvent exercer dans le cadre de cette structure juridique initiée par la loi du 31 décembre 1990 et très proche de celles utilisées par une entreprise commerciale : SARL, SA, SAS... "Les investisseurs détiennent des parts s'il s'agit d'une SELARL (à responsabilité limitée) et des actions s'il s'agit d'une SELAS (par action simplifiée), détaille Bastien Brignon, directeur du master professionnel Ingénierie des sociétés à l'université d'Aix-Marseille (1). Toutefois, une SEL ne pourra pas être cotée. En revanche, elle pourra faire appel au crowdfunding pour se financer."

Autre avantage de la société d'exercice libéral, elle constitue un vecteur parfait pour faciliter la transmission d'entreprise. "Grâce au pacte Dutreil, 75 % de la valeur de l'entreprise est exonérée dans le cadre des droits de transmission", souligne Christophe Chaillet, directeur de l'ingénierie patrimoniale chez HSBC. A condition de respecter certaines contraintes.

Surtout, elle apporte des solutions aux jeunes médecins qui s'installent et doivent parfois faire face à de lourds investissements pour la pratique de leur activité. "Les associés pourront apporter, à la place du professionnel, les garanties souhaitées par les banques pour accorder un prêt, notamment par le nantissement de biens qui leur appartiennent", poursuit Christophe Chaillet. Que ce soit avec une maison de santé ou pour lutter contre la désertification médicale, les SEL s'affichent comme un outil capable de s'adapter à tous les cas de figure.

Depuis la loi pour la croissance d'août 2015, dite loi Macron, les particuliers - ou des entreprises sous forme de holding spécifiques - bénéficient d'un dispositif élarg...

lire la suite sur votreargent.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.