Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pinel prolongée d'un an

Primaliance13/04/2016 à 09:54

François Hollande a annoncé le prolongement du dispositif Pinel. Une aubaine pour les investisseurs qui peuvent désormais bénéficier de cet avantage fiscal jusqu’au 31 décembre 2017.

Les français aiment la pierre … en particulier lorsqu’elle procure des réductions d’impôts. C’est le cas de la loi Pinel qui permet de réduire la note jusqu’à 21% du montant de son investissement. Les conditions à remplir : louer un bien (non meublé) à titre de résidence principale sans dépasser 300 000 € d’investissement par an. Le montant de la réduction d’impôts dépend alors du respect de plafonnement de loyers et de ressources du locataire … et de la durée de location : une réduction de 12% du montant investi pour un engagement locatif de 6 ans, 18% sur une location de 9 ans et 21% sur 12 ans.

Ce dispositif est aussi accessible au travers des SCPI. Il a d’ailleurs connu un succès important en 2015 avec 75 M€ collectés vs 41 M€ pour le Duflot, un an auparavant. Ainsi, une SCPI est créée pour chaque millésime. Elle collecte des fonds puis les investi dans des actifs correspondant à la nomenclature du dispositif fiscal. Une fois la construction ou la rénovation du bien finalisée, la SCPI loue l’ensemble de son parc immobilier pendant la durée de l’engagement. Bien entendu, ici, les associés n’ont pas le droit d’usage des biens. Seules quelques SCPI proposent un droit préférentiel d’acquisition à terme, lorsque le patrimoine est liquidé.

En plus de la réduction d’impôts, les associés perçoivent un revenu locatif d’environ 2% par an à partir de la mise en location des immeubles. A terme, selon l’évolution des marchés immobiliers, ils constateront une plus ou moins-value sur la revente des biens. Ce mode de souscription présente certains avantages. Primo, il est accessible à partir de quelques milliers d’euros ce qui permet d’adapter le montant investi avec les ressources et les objectifs de l’investisseur. Ensuite, le parc immobilier est mutualisé sur un grand nombre de lots, l’incidence du départ d’un locataire est donc diluée. Enfin, l’associé n’a pas à se soucier de la gestion, celle-ci est assurée par une société agréée. Enfin, comme tout investissement immobilier, les SCPI Pinel peuvent être financées à crédit … un avantage significatif qui permet de s’endetter à moindre coût.

L’investisseur doit cependant conserver ses parts pendant la durée de vie de la SCPI, les sommes investies sont donc immobilisées pendant plus de 15 ans. L’avantage fiscal n’étant pas transmissible, la revente des parts avant la liquidation du patrimoine demeure complexe et souvent faite au prix de moins-values. Il est donc important de cadrer le montant de l’investissement avec sa situation patrimoniale et fiscale.

A ce jour, il existe quatre SCPI Pinel : Allianz Domidurable 3 (Immovalor Gestion), Ciloger Habitat 5 (Ciloger), Multihabitation 9 (La Française Rem) et Urban Vitalim (Urban Patrimoine). Les trois premières visent une réduction de 18% du montant investi tandis que la dernière, qui se concentre sur les biens de centre-ville, offre 21% de réduction d’impôts.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.