1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pinel, Denormandie : les bons plans de l'investissement locatif
Le Parisien23/05/2019 à 10:18

Pinel, Denormandie : les bons plans de l'investissement locatif

Tous les ans, au moment où ses clients remplissent leurs déclarations d'impôt, Emmanuelle Gohin, conseillère en gestion de patrimoine à Paris, se demande pourquoi il n'y a pas davantage de ruées sur le Pinel. Pour elle, pas de doute : ce dispositif qui permet d'accorder de substantielles réductions d'impôt à des particuliers investissant dans le neuf est une affaire en or ! LIRE AUSSI > Notre baromètre des prix ville par ville en Ile-de-FranceAprès le Périssol (1996), le Besson (1999), le Robien (2003), le Scellier (2008) et d'autres, le Pinel règne en maître sur l'investissement locatif défiscalisé depuis 2015. En le lançant, l'objectif du gouvernement était double. D'abord, soutenir la construction : « au plus fort de son succès, en 2017, le Pinel a représenté 70 0000 ventes de logements par an sur un total de 266 000 », se félicite Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB). « Ensuite et surtout, il s'agissait de développer une offre de logements intermédiaires avec des loyers bon marché dans les zones tendues (NDLR : où trouver un logement est difficile) », décrypte-t-on au ministère de la Ville et du Logement. En 2019, le Pinel (avec la fin du Duflot) a coûté 767 millions d'euros au budget de l'Etat.Une opération potentiellement très juteuseConcrètement, les investisseurs (des particuliers, donc), qui s'engagent à louer leur logement moins cher que le prix du marché, obtiennent en échange le droit de déduire une partie de leur achat immobilier de leurs impôts pendant une certaine durée.Exemple, si vous achetez un bien de 224 000 € et que vous optez pour un Pinel sur 9 ans, pendant cette durée, la moyenne mensuelle de vos dépenses sera de 1 072 € (remboursement du prêt + assurance décès-invalidité + taxe foncière), tandis que vos recettes seront de 858 € (loyer perçu + réduction d'impôt). Il vous en coûtera donc 214 € par mois.À ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer