Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Patronat et syndicats se penchent sur l'épargne salariale
Le Figaro09/12/2014 à 10:45

Les deux parties réfléchiront à un texte qui nourrira le débat parlementaire à l'Assemblée.

Alors que la loi Macron reste assez vague sur le volet de l'épargne salariale, patronat et syndicats de salariés ouvrent ce mardi matin une délibération sur le sujet.

L'objectif est d'aboutir à un accord d'ici au 15 décembre et de présenter des propositions communes. Ce texte, qui devrait être assez court, aura vocation à alimenter le débat parlementaire, qui débutera le 22 janvier à l'Assemblée.

Simplifier le dispositif actuel

Au Medef, l'objectif est de simplifier le dispositif actuel, tout en l'élargissant et en permettant un meilleur financement de l'économie.

L'organisation devrait ainsi proposer que, par défaut (lorsque le salarié ne se prononce pas), intéressement et participation soient placés (par exemple sur un plan d'épargne entreprise) plutôt que payés. Elle milite également pour un dispositif unique d'intéressement et de participation, plus simple.

Concernant le forfait social (passé de 6 % en 2011 à 20 % aujourd'hui), qui a freiné l'actionnariat salarié, le Medef propose qu'une exonération soit accordée quand les sommes reçues par le salarié sont placées et non payées. Une mesure qui certes constitue des cotisations immédiates en moins, mais qui pourraient être regagnées en volume si davantage d'entreprises sont séduites par le dispositif rendu ainsi plus attractif.

Enfin, des propositions seront faites pour que l'épargne salariale soit mieux orientée vers le financement de l'économie, et notamment des PME. Reste au patronat et aux syndicats de salariés à se mettre d'accord.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer