Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Patronat et syndicat menacent de ne plus gérer le 1 % logement

Le Figaro13/10/2010 à 11:33
Un nouveau scandale frappe un organisme collecteur.

Encore une affaire croquignolesque dans le monde des HLM. Cette fois-ci, elle est dénoncée par Action Logement, l'ex- «1 % logement», qui collecte 0,45 % de la masse salariale dans les entreprises de plus de 20 salariés pour attribuer des prêts à des taux intéressants aux candidats acheteurs. Selon cet organisme, Jean-Hervé Carpentier, qui dirigeait jusqu'à début 2009 Cilova, un organisme collecteur du 1 % logement dans l'Oise, perçoit une retraite-chapeau bien trop élevée. Par ailleurs, une plainte a été déposée contre ce dirigeant pour abus de bien social. Et ce nouveau scandale ne concerne pas n'importe qui : l'intéressé a été entre 2007 et 2009 le président de l'Anpeec (Agence nationale pour la participation des employeurs à l'effort de construction), la structure chargée de contrôler les collecteurs du 1 % logement.

Quant aux autres affaires de turpitudes financières ayant éclaté depuis plus d'un an dans des organismes collecteurs, elles continuent d'alimenter la chronique. «L'ex-directeur général de Solendi, Christian Gazet du Châtelier, qui avait touché un parachute de 1,3 million d'euros lors de son départ à la retraite en 2007, a remboursé 550.000 euros, explique Jérôme Bédier, président de l'UESL (Union de l'économie sociale pour le logement) qui chapeaute Action Logement. Nous négocions encore pour que sa retraite-chapeau soit baissée et ne représente pas plus de 20 % de son dernier salaire (plus de 600.000 euros).»

Ces épisodes ne doivent pas faire oublier l'essentiel : depuis début 2009, le mouvement s'est réformé en profondeur. «Les organismes collecteurs ont été regroupés, explique Jérôme Bédier. Aujourd'hui, on en recense 22, contre 109 auparavant. Dorénavant, ils sont mieux structurés et peuvent plus facilement traiter avec leurs interlocuteurs, les syndicats de communes, les salariés et les entreprises. Leur suivi est aussi plus simple.»

Des fusions en chaîne

Mais si ce vaste mouvement de fusions va donner lieu à des économies d'échelles (30 millions dans deux ans) pour les organismes collecteurs, leur situation financière est médiocre : 5 sur 22 seront dans le rouge dès cette année, une quinzaine devrait l'être en 2011, conséquence des contributions très importantes demandées à l'ex-1 % logement pour subventionner l'Anah (480 millions) et l'Anru (770 millions) annuellement entre 2009 et 2011.

Action Logement, qui prépare d'ores et déjà ses négociations avec l'État pour la période 2012-2014, souhaite baisser le niveau de ses subventions pour redévelopper son activité traditionnelle des prêts qui génère des revenus en retour. «Nous voudrions que ces subventions se limitent à un maximum d'un milliard par an», avance Jérôme Bédier. Et si un accord avec les pouvoirs publics n'est pas trouvé ? «Dans ces cas-là, les partenaires sociaux qui gèrent Action Logement se retireront du mouvement», menace Jérôme Bédier.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.