Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Patrick Artus : «Un risque de krach obligataire»

Le Figaro02/04/2012 à 20:25
Patrick Artus est directeur de la recherche et des études économiques de Natixis.

LE FIGARO. - Qui est responsable de ces nouvelles bulles?

Patrick ARTUS. - La politique monétaire expansionniste mise en place après la crise qui maintient les taux d'intérêt à long terme bien en deçà des taux de croissance nominaux. Au Canada, les taux à 10 ans sont à 2% alors que la croissance nominale atteint 6%. Ce phénomène existe aussi en Allemagne, aux Pays-Bas et surtout en Australie.

Y a-t-il une bulle immobilière en France?

Difficile à dire. Cela dépend de la définition que l'on donne de la bulle. Si l'on compare les prix immobiliers en France aux revenus disponibles, oui il y a une bulle! Les prix sont clairement trop élevés. Mais ces prix n'ont rien de spéculatif. Ils reflètent une insuffisance d'offre par rapport à la demande. C'est un mécanisme de rareté qui est à l'œuvre.

Quel est le danger financier?

Quand les banques centrales retireront leur soutien à l'économie et que les taux d'intérêt remonteront, il y aura un risque de krach obligataire, car les taux d'emprunt des États sont maintenus artificiellement bas aujourd'hui. Les taux d'emprunt des États à dix ans sont des références pour les emprunts immobiliers. S'ils remontent, cela fera mal. Sur l'immobilier, c'est en Australie que le risque d'éclatement de bulle est le plus fort. Avec de graves conséquences pour l'économie réelle. Tout le monde s'en inquiète déjà, sauf les Australiens! Et pourtant, cela fait penser à l'Espagne en 2006…

LIRE AUSSI:

» La Fed maintient les taux d'intérêt bas

» Comment renégocier son crédit immobilier 

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.