Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Passer par un courtier ou privilégier son banquier ?

Le Figaro08/12/2014 à 18:06

Faire appel à un courtier est devenu un acte de consommation courant. Faut-il pour autant se passer de solliciter sa banque, voire d’autres banques, directement ? Est-ce la garantie d’obtenir le meilleur taux ? Pas forcément.

Le choix de passer ou non par un courtier dépend avant tout de votre profil. Si vous n’avez pas le temps de faire le tour des banques avec votre dossier sous le bras, recourir à un courtier peut vous faire gagner un temps précieux. En effet, la plupart du temps, celui-ci travaille avec plusieurs pôles bancaires. Ainsi, votre dossier complété est envoyé simultanément à plusieurs banques. C’est à vous ensuite de choisir la meilleure offre. Par ailleurs, recevoir des offres écrites peut vous permettre de mieux négocier votre crédit avec votre banque. En effet, pour vous garder comme client, elle s’alignera parfois sans hésiter.

Un courtier obtient-il forcement le meilleur taux?

Pas forcément. Les courtiers ont généralement pré-négocié des accords avec certaines banques. Dès lors, les offres correspondent à des conditions préétablies en fonction de votre profil et sont donc difficilement renégociables. En revanche, avec votre banquier vous conservez souvent de plus larges marges de négociation. En effet, la plupart du temps il souhaite conserver vos comptes au sein de son établissement!

Cependant, soyez vigilant car le taux du crédit ne fait pas tout. Par exemple, il est souvent plus facile de s’émanciper de l’assurance groupe de la banque si vous négociez avec votre courtier. Ce sont des économies potentielles sur le coût total du crédit. En effet, le coût d'une assurance emprunteur peut varier de 0.3 pourcent à 1pourcent du montant emprunté.

Combien coûtent les services d’un courtier?

Certaines sociétés de courtage vous demandent des honoraires (variables en fonction du montant empruntés mais souvent plafonnés à 1000 euros). D'autres vous rendent ce service "gratuitement". Si c'est le cas, la banque leur rétrocède souvent une commission d'apporteur d'affaires. Toutefois, la commission n'est versée que si vous souscrivez le prêt par son intermédiaire. Solliciter les conseils d'un courtier peut donc être gratuit.

En cas de dossier complexe, qui solliciter?

Votre banquier est plutôt un interlocuteur généraliste. Les courtiers, eux, sont plutôt des spécialistes du crédit et/ou de l’assurance. Dès lors, si votre profil d'acheteur est atypique, un professionnel du courtage peut probablement vous proposer des modalités de prêts plus adaptées. Par ailleurs, vous pouvez toujours, et à tout moment, retourner voir votre banque en lui demandant de s'aligner sur l’offre et les modalités de prêts proposés par ses concurrents.

Peut-on solliciter plusieurs courtiers?

Les courtiers déconseillent généralement de multiplier les demandes de crédits. En effet, ces derniers travaillent souvent avec les mêmes établissements financiers et votre dossier risque d’être traité plusieurs fois par les mêmes interlocuteurs. Toutefois, dans la pratique, il peut être utile de mettre en concurrence plusieurs professionnels. Cela permet parfois d'entendre un autre «son de cloche», notamment sur les modalités d’emprunts ou sur les clauses négociables de votre prêt immobilier. Un emprunt vous engage sur de nombreuses années alors mettez toutes les chances de votre côté dès sa recherche.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.