Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Parrot, la marque française « trendy » perd de l'argent

Boursorama avec Pratique.fr06/06/2016 à 14:25

Alors que l’engouement pour les drones se confirme, Parrot, l’une des sociétés françaises les plus importantes dans le domaine, affiche des pertes au premier trimestre 2016. Faut-il retirer ses investissements ou relativiser cette baisse ?

Plus de 39 millions d’euros de perte

La baisse du chiffre d’affaires de Parrot paraît importante en comparaison avec ses recettes des années précédentes. Au premier trimestre 2016, la firme enregistre 39,1 millions d’euros de pertes, alors que ses revenus avaient progressé en fin d’année dernière. En 2015, le groupe a en effet vendu plus d’un million de drones et augmenté son chiffre d’affaires de 35%.
Cette baisse doit toutefois être relativisée. La société continue d’être largement viable : elle comprend près de 300 millions d’euros de trésorerie et des fonds propres estimés à 385,4 millions d’euros.

La marque nourrit de nouvelles ambitions

Les pertes enregistrées par Parrot doivent être mises en perspective et rattachées aux nouvelles ambitions de l’entreprise. Fin 2015, Parrot avait en effet annoncé une accélération des dépenses et une nouvelle stratégie de vente. En d’autres termes, la société est en train d’investir.
François Ruault, le directeur marketing de Parrot, l’a confirmé. Dans une interview donnée au site LSA, il affirme que « 2016 est une année charnière, nous allons réaliser des investissements importants pour changer d’échelle ». Comparant les drones avec la démocratisation de l’ordinateur dans les années 1990, il prévoit la création d'appareils destinés à tous, accessibles à la fois aux professionnels et au grand public. Cette évolution est manifeste dans les campagnes promotionnelles de la marque dont la « Flying Season ».
Les pertes enregistrées par la firme correspondent donc davantage à un changement de cap qu’à un marché moribond. Enfin, si Parrot est célèbre pour ses drones, notez que la marque crée toutes sortes d’objets connectés, comme des casques sans fil ou des outils de jardinage intelligents.

Trucs & Astuces

Parrot est un bon investissement sur le long terme. Si vous avez placé des fonds dans cette entreprise, ne vendez pas vos parts simplement à cause de pertes enregistrées sur un trimestre. Observez plutôt le secteur des drones dans son ensemble : celui-ci est en plein essor.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.