Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : les taxis à la reconquête des clients

Le Figaro18/09/2012 à 09:38
Malmenés par l'essor de nouveaux concurrents, les taxis parisiens contre-attaquent. Des taxis collectifs à la carte prépayée, les compagnies se battent à coups d'innovations pour fidéliser leurs clients.

Secoués par l'offensive des voitures en libre-service Autolib', des motos et vélos taxis ou encore des véhicules avec chauffeur, les taxis parisiens contre-attaquent. Les Taxis Bleus dégainent ce mardi un remède anticrise: la carte «La Parisienne». Sur le modèle de la téléphonie mobile, cette carte prépayée et rechargeable, d'un montant minimal de 50 euros , est un mode de paiement «idéal pour les taxivores», qui peuvent ainsi «maîtriser leur consommation de taxis», argumente la compagnie. La souscription à cet abonnement s'élève à 25 euros pour une durée d'un an. A terme, l'offre s'étoffera avec des cartes ciblées pour la clientèle «junior», «famille», «senior», «première classe» et «prestige». Si «La Parisienne» est la première carte prépayée lancée par une compagnie de taxis, l'idée n'est pas inédite. La «Moov'Card» a ainsi fait son apparition cet été dans les 15 plus grandes villes de France, en partenariat avec les principales compagnies de taxis radios.

Forts d'une flotte de 3000 taxis et d'un chiffre d'affaires annuel de 15 millions d'euros, Les Taxis Bleus affichent leur ambition: fidéliser le grand public. Les particuliers, qui pèsent pour 70% de l'activité du groupe, sont «un levier important de croissance», selon Yann Ricordel, son directeur général. «Or, les clients se plaignent souvent de ne pas trouver de taxi en heure de pointe, et ils ont raison. De l'autre côté, les chauffeurs peinent à trouver des clients en heure creuse», confie-t-il. Pour atténuer ce déséquilibre, le groupe envisage d'augmenter sa flotte de 10% chaque année. Fin 2012, les Taxis Bleus compteront 3300 véhicules, selon son directeur général.

Course à la nouveauté

Dans cette course à la nouveauté, G7, le leader du marché avec 7000 véhicules affiliés à Paris et en Ile-de-France sur une flotte globale de plus de 16.500 taxis, a pris une longueur d'avance. Cette année encore, la société, qui regroupe en outre le loueur de voitures Ada et des sociétés de logistique, compte mettre 45 millions d'euros sur la table dans des projets d'innovation. Après avoir engagé une refonte de sa flotte - du «Family Cab», avec réhausseur pour enfants, au «Maxi-Cab» pour les familles nombreuses, en passant par le service «Horizon» dédié aux personnes à mobilité réduite -, elle a lancé en mai une offre de taxis collectifs à petits prix baptisée «WeCab». Concrètement, elle propose à ses clients de partager leur taxi pour bénéficier d'un tarif forfaitaire inférieur «de 35 à 40%» au prix normal d'une course, explique Serge Metz, PDG des taxis G7. Cette offre ne couvre, pour le moment, que les trajets allers et retours entre la capitale, sa banlieue et les aéroports parisiens. Elle propose, par exemple, la course entre Vincennes et Roissy à 36 euros, tandis que le trajet Malakoff-Orly revient à 20 euros.

Un véritable défi économique pour G7, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 310 millions d'euros en 2011: «Les pertes causées par l'impossibilité de regrouper des clients seront à notre charge, car la compagnie paiera les chauffeurs au prix de la course, même s'ils ne transportent qu'une personne», assure le dirigeant. Pour bénéficier de l'offre, les clients doivent réserver à l'avance sur un site internet dédié ou par téléphone. Et accepter un petit inconvénient: rallonger leur temps de parcours pour récupérer d'autres passagers. Des détours qui ne devraient pas être trop gênants, selon G7, puisque la compagnie promet «trois arrêts maximum» par course.

LIRE AUSSI:

» De plus en plus de concurrence pour les taxis parisiens

» Les taxis low cost tentent de percer en France

» Autolib' fâche les loueurs de voiture et les taxis parisiens


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.