Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Où vont les Français qui fuient le fisc

Le Figaro17/12/2012 à 11:57
La Suisse serait la destination privilégiée des exilés fiscaux français, selon une étude du cabinet d'avocats Altexis. La Belgique et le Royaume-Uni complètent le podium. » EN IMAGES - Ils ont choisi l'exil fiscal

Si la plupart des données publiques sur l'ampleur du phénomène sont peu connues, il en est une qui est avérée: les redevables français choisissent la Suisse (16%) pour échapper au fisc. Selon une étude du cabinet d'avocats Altexis citée par Le Parisien-Aujourd'hui-en-France , ils seraient 16% à s'y installer pour échapper au fisc. Suivent la Belgique (12%) et le Royaume-Uni (12%). Une statistique qui pourrait être amenée à évoluer.

Avec la levée du secret bancaire et la menace qui pèse sur le forfait fiscal, cette imposition qui concerne quelque 4500 personnes aisées qui résident mais ne travaillent pas sur le territoire suisse, la Suisse est en train de perdre son attractivité fiscale.

En outre, la législation belge sur la nationalité sera modifiée dès le 1er janvier prochain. S'il sera plus compliqué d'obtenir un passeport belge à partir de cette date, une procédure exceptionnelle permettra de donner la nationalité belge, sans obligation de résidence, à des personnes «pouvant témoigner à la Belgique des mérites exceptionnels» dans divers domaines, notamment la culture. Une mesure dont pourrait bénéficier Gérard Depardieu qui veut devenir Belge.

Depardieu, l'arbre qui cache la fôret

Certes, la Belgique taxe plus lourdement les revenus que la France ou la Grande-Bretagne (50% pour ceux qui gagnent plus de 35.060 euros par an contre 30 ou 41% selon que les revenus annuels sont inférieurs ou supérieurs à 70.830 euros). Mais à l'instar de la Grande-Bretagne, le plat pays épargne les plus-values et le patrimoine.

Après que le premier ministre David Cameron leur a dressé le «tapis rouge» en juin dernier, les riches Français devraient également s'installer à Londres. Un pays qui a pour lui l'absence d'ISF et des régimes fiscaux avantageux pour les étrangers: exonération des revenus non rapatriés.

Côté chiffres, les données publiques sont peu nombreuses. Le député socialiste, Yann Galut, qui propose de taxer les gains du Loto et présidera une commission d'enquête sur l'exil fiscal, estime à huit milliards d'euros le montant des capitaux ainsi délocalisés. En outre, les derniers chiffres publiés par le ministère du Budget remontent à...2010: selon Bercy, ils étaient 717 à quitter le pays cette année-là. Des chiffres que la droite craint de voir exploser: «Derrière le cas très médiatisé de Depardieu, ce qui est inquiétant, ce sont les milliers de contribuables qui sont en train de partir ou d'organiser leur départ», a ainsi alarmé ce matin sur France Info le président UMP de la commission des Finances de l'Assemblée, Gilles Carrez.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.