Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Optimiste comme un agent immobilier

Le Figaro09/05/2016 à 10:31

INFOGRAPHIE - Jamais les professionnels de l’immobilier n’avaient autant vu l’avenir en rose. Selon un baromètre Crédit Foncier/CSA, 74% d’entre eux sont optimistes pour l’année à venir et entrevoient (à 70%) une stabilisation des prix.

Si le moral des ménages stagne dans la grisaille (en avril dernier il était toujours à 6 points en dessous de sa moyenne de 1987 à 2015), les professionnels de l’immobilier, eux, semblent en pleine forme. Selon la dernière livraison du baromètre Crédit Foncier / CSA, les trois quarts des membres de la profession sont confiants dans l’avenir. Ils n’étaient pourtant que 35% à être dans ce cas en janvier 2015.

Depuis cette période, l’optimisme des professionnels n’a cessé de gagner du terrain. Il se nourrit principalement des niveaux de taux d’intérêt de crédit qui ne cessent d’atteindre de nouveaux planchers (pour 88 % des professionnels), mais aussi des dispositifs de soutien à l’achat immobilier (69 %) ainsi que des mesures liées au PTZ (67 %). Le pessimisme n’a évidemment pas disparu pour autant, les plus inquiets justifiant leurs sombres pronostics par le contexte économique (92 %) et le niveau du pouvoir d’achat des ménages (77 %).

Stabilisation des prix et des volumes

Sur les premiers mois de l’année, les agents immobiliers, promoteurs, constructeurs et commercialisateurs interrogés ont été 81% à estimer que le marché du logement prenait la bonne direction, soit en considérant qu’il s’est amélioré (44 %) ou stabilisé (37 %) début 2016. Une perception là encore en rupture par rapport à 2014 où 61 % des professionnels estimaient alors que le marché s’était détérioré.

Et l’avenir? Là encore, plutôt favorable. Dans le neuf, 69 % des répondants anticipent une stabilisation des prix (contre 61 % précédemment) contre 15% voyant une hausse (et 9% une baisse). Côté volume, 44 % pensent que le nombre de transactions va se stabiliser, 39% anticipant encore une hausse. Quant à l’ancien, les professionnels tablent majoritairement sur une stabilisation des prix (pour 57 % d’entre eux), 25% entrevoyant une hausse (et 10% une hausse). Une majorité d’entre eux (50 %) estime aussi que le volume de transactions va se stabiliser, contre 31% prédisant une hausse (et 10% une baisse).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.