Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

On achète son logement plus vite et en tenant mieux son budget

Le Figaro 09/06/2016 à 08:36

INFOGRAPHIE - L’étude annuelle du Crédit Foncier sur le parcours d’achat de la résidence principale montre que le marché est redevenu plus fluide: le délai de recherche est tombé à 4,5 mois et seuls 21% des ménages dépassent le budget prévu.

Un achat plus rapide et mieux maîtrisé. À en croire l’étude annuelle du Crédit Foncier sur le parcours d’acquisition de la résidence principale, le dynamisme retrouvé du marché immobilier facilite les transactions. Il en ressort notamment une diminution très sensible du temps nécessaire pour se trouver un toit. Ainsi, selon cette étude, 70% des ménages acquièrent leur logement en moins d’un an de recherche contre 53 % en 2014 et 67 % en 2015. Parmi les 30% restant, 9% ont finalement abandonné leur recherche alors qu’ils étaient 19% en 2014.

Le temps moyen avant de signer un compromis de vente s’affiche désormais à 4,5 mois (7 mois en 2014 et 4,4 mois en 2015). Cette durée de recherche est moins longue dans les grandes agglomérations puisque dans les villes de 50.000 à 100.000 habitants l’affaire est réglée en 4,1 mois contre 5 mois dans les communes de 5000 à 10.000 habitants. En moyenne, il faut tabler sur la visite de 6 biens avant de se décider (6,5 visites pour les communes de plus de 50.000 habitants et 5,3 dans celles de moins de 5000 habitants).

On remarque par ailleurs que les moins de 30 ans sont de loin les plus nombreux à avoir trouvé leur logement en moins d’un an. Il est vrai que pour les générations suivantes les exigences peuvent se révéler plus fortes pour répondre aux contraintes familiales et professionnelles. Par ailleurs, Internet est clairement est outil incontournable dans cette recherche, utilisé par 96% des personnes.

Passant en revue tous les critères d’acquisition, l’étude nous confirme que le désir de maison par rapport à un appartement est d’autant plus fort que l’on vise ou petite ville ou commune. Quant aux caractéristiques essentielles du logement recherché, l’attention se concentre en premier lieu sur le nombre de pièce, puis la superficie du logement devant l’emplacement géographique et enfin la présence d’un balcon, terrasse ou jardin. Ces critères «moyens» varient d’une région à l’autre puisqu’en région parisienne la proximité des transports en commun est le quatrième point le plus important et que dans le sud de la France, la présence d’espaces extérieurs est le premier critère de choix.

Concernant les questions de budget, les acquéreurs se montrent plus raisonnables (ou plus contraints). Alors qu’en 2014, ils étaient encore 29% à dépasser le budget initialement prévu, ils ne sont plus aujourd’hui que 21% à le faire avec un surplus moyen de 10% (voir ci-dessous comment est financé le surcoût). Quant à ceux qui ne peuvent se permettre le moindre écart de budget, il leur faut faire des compromis et des concessions. Ils sont actuellement 44% à emprunter cette voie contre 61% en 2014. Pour tenir dans leur enveloppe, ils rognent alors principalement sur la superficie du logement, sur l’éloignement par rapport au choix initial ou sur la surface du terrain.

Comment finance-t-on ses dépassements de budget immobilier?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.