Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Offrir un chien ou un chat pour noël : une bonne idée?

Le Figaro16/12/2013 à 16:19
Généralement, la fin d'année marque un pic dans les ventes de chiots et de chatons. Un achat qui n'est pas anodin.

Acheté ou acquis gratuitement pour les fêtes de fin d'année... et abandonné quelques mois plus tard. C'est le triste sort que connaissent malheureusement bon nombre d'animaux victimes du choix précipité ou de l'achat coup de cœur.

Acquérir un animal demande réflexions. C'est pour de nombreuses années que les nouveaux maîtres vont s'engager. Cela impose parfois quelques concessions (vacances, déplacements, garde) ou du moins une certaine organisation.

L'animal «cadeau»: une mauvaise idée!

Le chiot ou le chaton, aussi craquant soit-il lorsqu'il n'est qu'une boule de poils, n'a rien d'une peluche ou d'un jouet. Céder au caprice de l'enfant peut conduire à bien des déboires, car il ne pourra généralement pas assurer la prise en charge de l'animal de A à Z. La famille doit en avoir conscience et partager elle aussi ce désir de faire l'acquisition d'un animal de compagnie.

De même, offrir un chiot ou un chaton à un maître qui a perdu son animal sans lui demander son avis et même si cela peut partir d'un bon sentiment, n'est pas nécessairement une bonne idée.

Se poser les bonnes questions

Personne seule ou famille, le choix d'accueillir un chien ou un chat exige de se poser quelques questions. Il est tout d'abord essentiel de se renseigner sur la race ou sur le type de chien ou chat que l'on souhaite acquérir. Quel est son caractère de manière générale? Cohabite-t-il sans problèmes avec les enfants, d'autres animaux, ses congénères? À quoi ressemblera-t-il à l'âge adulte (poids, taille, poils)?

Budget santé - certaines races sont prédisposées à des maladies ou sont plus fragiles que d'autres -, alimentation, entretien (toilettage), besoin d'exercice sont autant de facteurs à prendre aussi en compte avant de franchir le pas.

Les maîtres qui souhaitent prendre les devants en cas de maladie et/ou d'accident pourront contracter une assurance santé animale pour chien ou chat dès ses 2 mois. Cela permettra de faire face à d'éventuels frais vétérinaires pouvant dans certains cas être rapidement élevés.

Le mode de vie du (ou des) futur(s) maître(s) doit aussi convenir au chien ou au chat qui va partager de 10 à parfois 20 ans la vie de son nouveau foyer. Si le chat s'adapte assez facilement partout, certains chiens ne sont pas faits pour une vie citadine. Et cela n'a parfois rien, ou pas grand chose, à voir avec leur taille!

De grands chiens vont s'adapter sans problème à une vie en appartement dès lors que l'on respecte leurs besoins, alors que des chiens de petite race (cachant bien leur jeu!) vont s'avérer ingérables en ville. D'autres ne supportent pas la solitude.

Pas n'importe comment et n'importe où

La logique voudrait que celui qui cède un animal prenne le temps de s'assurer que tel chien ou chat correspondra bien aux attentes des nouveaux maîtres. Mais cela n'est pas toujours le cas.

Suivant la race choisit, il faudra parfois patienter quelques mois car il arrive que les chiots et chatons soient réservés à l'avance, dès leur naissance.

Il faut porter une attention particulière lors de l'achat d'un chien ou chat dont le prix pour ceux de race peut être élevé, à son origine (traçabilité) et de la manière dont est conduite la période de socialisation. Toute une série de documents devront par ailleurs être remis lors de l'acquisition.

À une époque où l'on peut acheter un animal de compagnie en quelques clics sur Internet, et même bénéficier d'une livraison à domicile, le pire côtoie souvent le meilleur!

» Assurance animal: demandez un devis gratuit pour votre assurance chien/chat

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.