Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvelle alerte sur les retraites
Le Figaro13/07/2015 à 19:23

Dans son avis annuel, le Comité de suivi des retraites estime que le déficit serait de 2,9 milliards d'euros en 2018 et ce solde négatif pourrait augmenter entre 2018 et 2020.

C'est une alerte supplémentaire pour le système des retraites français. La réforme Touraine, menée au début du quinquennat Hollande, a notamment relevé, de 2014 à 2017, les cotisations vieillesse payées par les entreprises et les salariés, tout en augmentant la durée de cotisation à compter de 2020. Grâce à cela, les régimes de base et le fonds de solidarité vieillesse étaient censés revenir au quasi-équilibre en 2020. Or, dans son avis annuel, rendu lundi au premier ministre, le Comité de suivi des retraites, instauré par la même réforme, estime que cet objectif ne sera pas atteint sans «amélioration de la conjoncture et/ou des mesures nouvelles». Concrètement, en l'état actuel des choses, le déficit serait de 2,9 milliards d'euros en 2018 et «ce solde négatif pourrait augmenter entre 2018 et 2020». Il y a un an, le Comité pensait que l'objectif d'un retour à l'équilibre d'ici à 2020 était «accessible». Mais entre-temps les prévisions de croissance se sont dégradées.

Les perspectives ne sont pas meilleures à long terme. Reprenant les études du COR (Conseil d'orientation des retraites), le Comité de suivi note que même avec le scénario central, qui est favorable (soit un taux de chômage tombé à 4,5 %), le système de retraite ne reviendrait à l'équilibre qu'en 2028. La persistance de déficits, à moyen comme à long terme, montre à quel point la réforme Touraine a été insuffisante. Mais ceci, le Comité de suivi ne le dit pas. Il juge même que les perspectives «ne s'éloignent pas de façon significative des objectifs définis par la loi (loi Touraine, NDLR)». À ce stade, il ne formule donc aucune recommandation de mesures à prendre pour l'année en cours. Une conclusion favorable que Matignon n'a pas manqué de souligner lundi par communiqué. L'instance se contente d'appeler le patronat et les syndicats à aboutir avant la fin de l'année à une réforme des régimes de retraite complémentaires (Agirc et Arrco), dont les réserves cumulées pourraient être épuisées en 2022 ou 2023. Lancées en février, les négociations patinent. Elles ne reprendront qu'en octobre.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer