Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nouvel hôtel de luxe à Marrakech

Le Figaro13/10/2011 à 12:37
La famille Oetker est à la tête d'un empire qui va du fret maritime à la pizza surgelée.

Marrakech aura en mars un nouveau palace, le Palais Namaskar, dernier-né de la prestigieuse collection d'hôtels de luxe de la famille OetkerD, qui possède déjà quatre établissements : le Bristol à Paris, le Château Saint-Martin à Vence, l'Hôtel du Cap Eden Roc à la pointe du Cap d'Antibes et, enfin, le Brenners Park Hotel, à Baden-Baden en Allemagne. Situé à 15 minutes de la place Jema el-Fnaa, l'établissement proposera 41 villas et suites, la plupart avec piscine privée. Il aura deux restaurants, un bar lounge, un spa, et pourra recevoir jusqu'à 250 personnes pour des réceptions.

Pour la première fois, la famille Oetker se contentera de la gestion de l'établissement. Son propriétaire, l'homme d'affaires Philippe Soulier - qui a fait fortune dans le transport maritime au Nigeria - a investi 50 millions d'euros et laissé carte blanche à son designer, Imaad Rahmouni. «Je lui ai dit : pas de limite d'idée, ni de budget», raconte-t-il. «Le résultat est un établissement au look oriental, contemporain, dans un cadre idyllique, affirme Alain Brière, vice-président des ventes et du marketing. Les prix seront à partir de 1.000 euros la nuit par villa.»

Quelques mois après Marrakech, la famille Oetker ira s'installer à... Abu Dhabi, où le Bristol prépare l'ouverture d'un deuxième établissement à son nom, une grande première pour le palace parisien. Ouverture prévue en 2014 pour cet hôtel de 184 chambres qui appartient au cheikh Hamdan Bin Mubarak al-Nahyan, ministre des travaux publics des Émirats arabes unis.

Inventeur de la levure chimique

«Notre ambition est d'enrichir notre collection de dix hôtels en dix ans, annonce Frank Marrenbach, président d'Oetker Collection. Nous avons des vues sur un autre hôtel en France. Nos destinations prioritaires sont l'Europe (Londres, Istanbul, Milan, Rome), le Moyen-Orient (Muskat) et New York, bien sûr.» «Nous avions postulé pour l'hôtel de la Marine», ajoute Didier Le Calvez, PDG du Bristol, qui assure que 2011 est une «très bonne année pour l'hôtel, avec un prix moyen de 900 euros, et un taux d'occupation de 77 %».

L'hôtellerie de luxe ne représente qu'une petite activité du conglomérat Oetker, présent également dans la banque et dans le fret maritime, dont il tire aujourd'hui près de la moitié de ses ventes. Oetker, qui a vu le jour en 1891 en inventant la levure chimique, doit sa notoriété à ses marques agroalimentaires (Dr Oetker, Ancel...). Le groupe allemand, dont le chiffre d'affaires frôle les 10 milliards d'euros, est présent à la fois dans les bières, les pizzas et les puddings, aux quatre coins du globe. Jusqu'en Inde, où il vend par exemple sauces et mayonnaises.

En Europe, c'est le roi de la pizza surgelée. Avec sa gamme Ristorante, il est leader en Grande-Bretagne et en Italie. En France, où il a débarqué dans les surgelés il y a cinq ans, ses concurrents se moquaient de ses ambitions. En proposant la première pizza à la taille de l'assiette, il a pris en un temps record la première place.

Avec la marque Ancel, qui jouit en France d'une plus forte notoriété, il s'est imposé depuis plusieurs années avec ses sticks et bretzels. Et il entend désormais regagner du terrain face à Alsa, au rayon des préparations desserts pour lesquelles la marque Oetker a, elle aussi, récemment cédé la place sur les emballages à Ancel.

LIRE AUSSI :

» W, l'enseigne d'hôtel de luxe à la mode, ouvre à Paris

» Hôtels de luxe- la taxe de 2% votée

SERVICES :

» Découvrez les annonces de biens de prestige avec Explorimmo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.