Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ne tirez plus sur les épargnants

Le Figaro27/03/2013 à 13:06
DÉCRYPTAGE - Le plan de sauvetage des banques chypriotes prévoit de taxer les dépôts bancaires supérieurs à 100.000 euros. Une première dans la zone euro, qui inquiète les épargnants européens déjà soumis à une forte pression fiscale.

Cette semaine, le traitement des épargnants à Chypre a été source d'inquiétudes. Jusque-là, les déposants n'avaient jamais mis la main à la poche. Dans la situation confuse de la zone euro, alors que les Européens ont les nerfs à vif, les déclarations du président de l'Eurogroupe qui ont laissé penser que ce plan chypriote pouvait être un modèle tombaient au plus mal. Mardi soir, ­François Hollande a d'ailleurs cherché à rassurer en affirmant que «la garantie des dépôts bancaires devait être un principe absolu, irrévocable» au sein de la zone euro. Et que le plan de sauvetage de Chypre est «spécifique et exceptionnel».

Les épargnants sont malgré tout en première ligne. La nécessité de redresser les comptes de la France fait augmenter leurs impôts. Les revenus des placements sont davantage taxés et le plafond des niches fiscales est abaissé cette année à 10.000 euros.

Besoin de stabilité fiscale

Aujourd'hui, le gouvernement donne le coup d'envoi de la campagne de déclaration des revenus 2012. C'est souvent en remplissant leurs déclarations de revenus que les contribuables prennent la mesure des évolutions fiscales.

Changer la fiscalité, c'est aussi désorienter les contribuables. Face au durcissement de la fiscalité des plus-values immobilières, certains particuliers ont décidé de remettre à plus tard leurs projets de vente d'appartements ou de maisons, espérant des jours meilleurs et ruinant du même coup les espoirs de recettes fiscales liées à l'immobilier pour les collectivités locales. Prudents, fourmis, les Français aiment épargner. Ils ne vont pas changer d'un jour à l'autre. La difficulté est aujourd'hui pour le pays de profiter de cette épargne pour aider la machine économique à repartir sans pour autant décourager ceux qui ont de l'argent. Aujourd'hui, ils se sentent cloués au pilori et beaucoup n'ont plus envie d'investir.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.