Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

«Multiloc est un bon dispositif pour inciter les bailleurs parisiens à louer»

Le Figaro16/10/2015 à 17:57

INTERVIEW - C’est ce vendredi qu’est lancé officiellement Multiloc, le dispositif parisien visant à doper l’offre de locations bon marché issues de propriétaires privés. Le point avec Brice Cardi, président du réseau L’Adresse, le premier à appliquer le dispositif.

Voté au Conseil de Paris, le 2 juillet dernier, le dispositif Multiloc vient d’entrer en vigueur ce vendredi. Grâce à cela, 689 agences adhérentes de la Fnaim du Grand Paris (dans Paris intra-muros) peuvent proposer cette formule. Concrètement, il vise à mettre sur le marché des biens à un loyer inférieur d’au moins 20 % au loyer médian du quartier pour doper l’offre de logements bon marché.

Pour motiver les propriétaires bailleurs, ceux-ci auront droit à une prime d’entrée dans le dispositif de 2.000€ et un soutien à la réalisation des travaux pour la remise en état et la mise aux normes de l’appartement, allant de 2.500 euros jusqu’à 10.000 euros pour les logements vacants depuis plus de 6 mois et nécessitant d’importants travaux de rénovation. Quant à la garantie contre les risques locatifs (impayés de loyer et charges locatives, dégradations et frais contentieux), elle sera également prise en charge. Mais pour avoir droit à tout cela, le propriétaire devra obligatoirement passer par une agences immobilières adhérente et lui confier un mandat de gestion de trois ans pour son bien. Le point avec Brice Cardi, président du réseau immobilier L’Adresse, signataire de la première convention Multiloc.

Si vous êtes le premier à signer cette convention Multiloc, est-ce car vous avez particulièrement séduit par la démarche? Il est vrai que j’ai trouvé formidable cette démarche qui allie service public et professionnels issus du privé alors que la Mairie aurait pu se contenter de s’appuyer sur ses services. Comme mes confrères, je me suis impliqué dans les réunions de travail préparatoire mais j’imagine que si la Mairie a choisi de me mettre en avant c’est à cause de ma double casquette de président de réseau et de responsable de plusieurs agences sur le terrain.

Multiloc est-il avantageux pour les propriétaires bailleurs? Incontestablement. Sur les trois premières années, les 20 % de baisse de loyer sont réellement compensés par le dispositif. Trois mois après l’encadrement des loyers, c’est un bon signal pour encourager tous ce propriétaires qui envisageaient de vendre plutôt que de louer. Le premier mandat de gestion que nous signons concerne ainsi un appartement que son propriétaire avait mis à la vente sans parvenir à le céder car il y avait des travaux à prévoir. La formule va vraiment encourager les propriétaires à louer dans un état acceptable même s’il ne disposent pas de la trésorerie pour les travaux. C’est une belle opération de rénovation du patrimoine privé de petits logements, du studio au 2/3 pièces. Tout le monde en profite: les locataires qui trouveront à bon prix des logements en bon état et les propriétaires qui valorisent leur patrimoine.

Que se passe-t-il si un propriétaire souhaite sortir de Multiloc avant ses trois ans d’engagement? Et sinon, qu’advient-il après ces trois ans? L’engagement de trois ans est ferme. Ceux qui voudront en sortir avant devront rembourser intégralement toutes les subventions perçues. Ensuite, au-delà des trois ans, c’est encore un peu l’inconnu. Pour l’instant, il y a bien une prime de 1000 euros qui est prévue pour les propriétaires qui resteront dans le dispositif mais il semble difficile d’imaginer repartir pour une nouvelle série de travaux. Dans ce cas, les 20 % de baisse de loyer ne seront sans doute pas compensés. Nous allons désormais suivre l’évolution de ce dispositif et il faudra évidemment se pencher tôt ou tard sur la question du renouvellement.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.