Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Montebourg vend mieux la marinière que Miss France

Le Figaro23/10/2012 à 14:22
Le coup de pub du ministre du Redressement productif pour le «made in France» a dopé les ventes d'Armor-Lux ce week-end. Un succès partagé par la montre Michel Herbelin également mise en avant.

Arnaud Montebourg aura coûté moins cher à Armor-Lux que son égérie Miss France 2011, mais il lui aura rapporté plus gros! La marque bretonne de prêt-à-porter a vu les ventes de sa célèbre marinière s'envoler le week-end dernier, suite au coup de pub orchestré par le ministre du Redressement productif pour le «made in France». Ce dernier posait en une du Parisien Magazine vendredi dernier, vêtu du fameux haut rayé griffé Armor-Lux, une montre Michel Herbelin au poignet et un robot Moulinex dans les mains. Résultat: les Français se sont rués sur la marinière dont les ventes ont bondi de 75% sur deux jours, par rapport au même week-end l'année dernière, et triplé sur Internet.

Alors que Laurence Parisot, la présidente du Medef, a jugé «très sexy» la photo d'Arnaud Montebourg, le message a visiblement touché la gente masculine. «Aux Galeries Lafayette à Paris, notre stand s'est rapidement retrouvé en rupture de stock, en particulier sur les modèles pour les hommes et les grandes tailles», raconte Jean-Guy Le Floch, PDG d'Armor-Lux. Selon lui, l'initiative du ministre «pose un problème de fonds». Certes, Armor-Lux, qui emploie 550 personnes, se porte plutôt bien avec un chiffre d'affaires de 82 millions d'euros en 2011 (contre 75 millions en 2010), mais Jean-Guy Le Floch s'inquiète de la politique européenne qui «sacrifie l'industrie sur l'autel de la mondialisation».

En fin d'année dernière, la marque bretonne s'était associée avec Laury Thilleman, Miss France 2011. Un contrat, dont le montant reste secret, qui n'a pas eu les retombées commerciales attendues. «Nous n'avons pas constaté de pic de ventes suite à l'élection de Miss France en décembre dernier», confirme Jean-Guy Le Floch, qui précise que le partenariat avec son égérie de luxe «a été surtout arrêté à cause des complexités juridiques qu'il suscitait».

Intérêt manifeste pour la montre Michel Herbelin

Le modèle Newport Yacht Club promu par Arnaud Montebourg.
Le modèle Newport Yacht Club promu par Arnaud Montebourg.

Pour avoir, comme Armor-Lux, tapé dans l'oeil d'Arnaud Montebourg, la montre Michel Herbelin s'est aussi retrouvée sous le feu des projecteurs. D'autant plus que certains ont remis en doute son origine française ce week-end. «La couverture médiatique a indéniablement suscité la curiosité des Français», confirme une porte-parole du groupe. «Notre site Internet a connu un pic d'audience, avec un trafic multiplié par dix le vendredi de la parution du magazine et multiplié par trois à quatre encore aujourd'hui.»

Si les visites en magasin ont aussi bondi, ce trafic n'a pas été suivi par un pic des ventes. Les montres Michel Herbelin, dont les prix varient de 295 euros à 1000 euros, sont bien moins accessibles que la marinière Armor-Lux, vendue de 45 à 55 euros selon les modèles. Le modèle Newport Yacht Club porté par Arnaud Montebourg coûte 690 euros. Quant à Moulinex, la marque indique n'avoir pas encore mesuré les retombées du «buzz» sur les ventes de son robot.

LIRE AUSSI:

» Montebourg pose en égérie du «made in France»

» Montebourg: «sexy» sur la forme, «urgence» sur le fond

» «Made in France»: Montebourg accuse la Chine

» Armor-Lux s'offre une Miss France comme égérie

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.