Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moins d'Européens en vacances cet été

Le Figaro24/05/2012 à 11:52
À l'exception des Français, les Européens sont moins nombreux à avoir des projets de vacances pour cet été. Les heureux vacanciers ont par ailleurs prévu de réduire leurs dépenses.

La crise contraint les Européens à réduire leur budget dédié aux vacances d'été, voire à le couper. Moins de trois Européens sur cinq prévoient en effet de partir en vacances entre juin et septembre, soit le niveau le plus bas depuis 2005, selon le baromètre Ipsos-Europ Assistance.

Parmi les sept peuples interrogés (français, allemand, britannique, italien, espagnol, belge et autrichien), seuls 58% des sondés comptent partir en vacances entre début juin et fin septembre, soit 8 points de moins qu'en 2011. Par ailleurs, seuls 15% des Européens, contre 20% l'an dernier, envisagent de réaliser plusieurs voyages cette année.

Sans surprise, le recul est particulièrement marqué pour les nations les plus touchées par la crise. «Cette année, le chiffre est tiré vers le bas par les Italiens, les Espagnols et les Anglais, qui ressentent fortement les effets de la crise», a déclaré le directeur général d'Europ Assistance, Martin Vial. La chute est forte «dans les pays où la situation économique et sociale est plus incertaine», Europe du Sud en tête, ajoute le responsable.

Le changement de comportement des Italiens est le plus spectaculaire avec une chute de 15 points de leurs intentions de départs en vacances cette année. Alors que les Italiens étaient traditionnellement ceux qui partaient le plus en vacances (78% en 2011), ils ne sont plus que 63% à déclarer partir cette année. Les Espagnols vont également se serrer la ceinture puisque seuls 51% ont des projets de vacances pour cette année, contre 65% l'an passé. Une courte majorité de Britanniques (51%) prévoient de s'aérer cette année, un chiffre en repli de 10 points.

45% des Européens vont faire des économies en vacances

Les Français se distinguent: ils seront plus nombreux à partir en vacances cette année. 70% ont des projets de vacances contre 68% l'an passé. Mais, comme leurs voisins européens, ils vont davantage surveiller leur budget vacances. «Les touristes français sont 46% à envisager de faire des économies cette année, soit en partant moins loin, soit sur les extras», affirme Martin Vial. Dans l'ensemble, «45% des Européens déclarent vouloir faire des économies ou sacrifier leurs vacances d'été», ajoute le dirigeant. Et la préférence des Européens ira aux courts séjours: plus d'un tiers partira une semaine tout au plus. Le climat n'est plus le critère prioritaire dans le choix des destinations, c'est le prix qui prime. Les Français devraient ainsi davantage partir en famille, et dans l'Hexagone.

Et le poste vacances n'est pas le seul concerné par ces restrictions budgétaires. Selon les conclusions d'Europ Assistance, l'habillement, les produits culturels ou technologiques vont également subir des coupes budgétaires.

LIRE AUSSI:

» Trois quarts des Français ne partent pas à Pâques

» Les Français partent moins en vacances

» Étranger: l'assurance d'être rapatrié en cas de pépin

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.