1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mauvaise surprise pour les retraités après la suppression de la "demi-part des veuves"

Le Revenu05/09/2014 à 15:03

AFP

Micheline Boucher, 89 ans, n'en est pas revenue : elle qui ne payait pas d'impôt devra cette fois s'acquitter de 400 euros. Après s'être déplacée dans un guichet du fisc,

elle a compris que ce dû s'expliquait par la suppression de la demi-part fiscale qui profitait jusqu'ici aux parents isolés ou aux veufs et veuves ayant eu un enfant. (lerevenu.com) - "Je ne suis pas contre le fait de payer des impôts mais ça nous tombe dessus comme ça,

sans qu'on soit prévenu", s'est émue Mme Boucher auprès de l'AFP.

C'est la majorité précédente qui avait voté en 2008 la fin progressive de cette demi-part, avec un avantage devant se réduire petit à petit, jusqu'à disparaître totalement cette année. N'est maintenu le bénéfice que pour les personnes ayant élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans. À cette suppression s'ajoute une autre mesure de nature à augmenter les impôts de milliers de personnes âgées :

la fiscalisation de la majoration de 10% des pensions des retraités ayant eu au moins trois enfants, jusqu'ici non taxée, qui a été décidée dans le précédent budget. Pour Régine Devoucoux, 72 ans,

c'est la "double peine": non imposable il y a encore deux ans, elle a payé 130 euros l'année dernière et doit 471 euros cette année, en raison de la fin des deux avantages fiscaux. Vivant avec 1.300 euros par mois de retraite et pension de réversion, elle affirme que ce sera "autant d'argent en moins à consacrer aux loisirs ou à donner à (son) petit-fils

Lire la suite sur le revenu.com

31 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    17 septembre18:54

    Une vieille dame célibataire c'est 1 part, une veuve 1,5 part...comprenne qui pourra !!!!!

    Signaler un abus

  • brun3686
    11 septembre15:56

    je reprends : non, car à 340 € il faut soustraire le mécanisme de décote; Donc Impôt nul

    Signaler un abus

  • berkowi
    11 septembre10:19

    Ce n'est qu'un début. Car il semble que les syndicats et le Medef qui cogèrent les complémentaires étudient la DIMINUTION temporaire ou DÉFINITIVE d'une partie des retraites complémentaires. Qui a dit que le F. H est de droite ? Les syndicalistes de tous bords semblent bien inspirés. Quant au MEDEF ils ont des retraites chapeaux, pourquoi voulez qu'ils se posent des problème métaphysiques ?

    Signaler un abus

  • brun3686
    11 septembre08:26

    non, car 340 €

    Signaler un abus

  • ssierge
    11 septembre00:00

    11708 de RFR, ça donne environ 340 euros d'impot sur le revenu.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer