Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marseille va augmenter les impôts à cause des nouveaux rythmes scolaires

Le Figaro16/02/2015 à 07:34

La Ville engage aussi un programme de 18 millions d'euros d'économies.

Prise en étau par la baisse des dotations de l'État et la charge des nouveaux rythmes scolaires, Marseille est obligée d'augmenter ses impôts. Le montant n'est pas encore défini mais le principe vient d'en être annoncé. «L'État s'étant lancé dans des hausses considérables d'impôts, il ne peut plus augmenter la pression fiscale nationale, alors il se décharge sur les collectivités territoriales», explique Roland Blum, adjoint aux Finances de Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de la deuxième ville de France, selon qui «la pilule est amère».

Marseille a vu sa dotation globale de fonctionnement (DGF) versée par l'État réduite de 8 millions d'euros à 165 millions l'an dernier. En 2015, la baisse sera de 20 millions comme les deux années suivantes. Parallèlement, la réforme des nouveaux rythmes scolaires coûte plus de 21 millions par an à la Ville. Or l'aide de l'État se limite à à peine 6 millions cette année et pas plus de 7 millions en 2015. «Au total, ce sont 100 millions d'euros qui nous manquent sur quatre ans, soit la moitié d'une année d'investissement!», s'insurge Roland Blum.

Pour combler un écart de 40 millions cette année, un plan de 18 millions d'euros d'économies est programmé avec des efforts sur les charges de fonctionnement, sur les subventions (- 10 %), les investissements (ramenés de 230 à 210 millions) et l'arrêt des embauches. Des groupes de travail planchent sur des réformes structurelles.

Contribution des parents

La Ville va par ailleurs devoir revoir, à la demande du recteur, l'organisation des activités périscolaires dans ses 445 écoles, qui auront lieu le mardi ou le jeudi, selon les arrondissements, explique Danielle Casanova, adjointe aux écoles. Cela aura l'avantage de réduire de moitié le nombre d'animateurs qui, travaillant plus d'heures (20 contre 5), pourront être fidélisés et mieux formés. Enfin, à la prochaine rentrée, les parents contribueront au financement de ces activités à raison de 2 euros par semaine mais, comme pour les cantines, la moitié des enfants bénéficieront d'un demi-tarif ou de la gratuité, souligne-t-on à la mairie devant le tollé des élus de gauche. La mairie table ainsi sur 1,7 million de recettes nouvelles.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.