Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Malgré une couverture santé, les plus pauvres renoncent aux lunettes (étude)

RelaxNews02/04/2015 à 14:41

Parmi les personnes interrogées en situation de précarité, 94% n'avaient pas d'équipement optique adapté voire aucun équipement. (Jacek Bieniek/shutterstock.com)

(AFP) - Même s'ils bénéficient d'une couverture de santé remboursant une partie ou la totalité des frais, beaucoup de personnes en situation de précarité renoncent à s'équiper de lunettes, par manque d'information, selon une étude publiée jeudi.

Le cabinet d'études et de conseil Gallileo a interrogé en décembre 115 personnes en situation de précarité entre 22 et 76 ans, dont 69% d'hommes, pour les associations Emmaüs solidarité et VisionSoliDev, qui œuvrent en partenariat pour offrir gratuitement des dépistages de vue et des équipements adaptés à des personnes défavorisées.

Parmi les personnes interrogées, 94% n'avaient pas d'équipement optique adapté voire aucun équipement. Sept sur dix n'avaient pas vu un opticien depuis plus de deux ans, ou n'étaient jamais allés chez un opticien. Et dans huit cas sur dix cette situation entraînait de réelles difficultés: pour lire un panneau ou s'orienter dans le métro, par exemple. Pourtant, 85% des sondés bénéficiaient d'une couverture sociale permettant de s'équiper à peu ou pas de frais.

C'est un "problème de santé publique", dit Quentin Ballu, chargé d'études chez Gallileo. Le renoncement aux soins est davantage imputable au manque d'information et de connaissance du système de santé visuelle (62%) qu'à la crainte de devoir débourser une forte somme d'argent (28%), a-t-il précisé jeudi lors d'une conférence de presse.

"70% des bénéficiaires de la CMU ne savent pas à quoi ils ont droit", et "pour 56% des sondés, consulter un ophtalmo est compliqué", souligne-t-il.

Ne pas voir correctement "nuit à la réinsertion" des personnes en situation de précarité, commente Meryem Belkacémi, chargée de mission santé à Emmaüs solidarité. La recherche d'emploi, l'orientation notamment sont entravées par une vision défaillante.

Pour Jean-Paul Roosen, président de l'association VisionSoliDev, qui a fourni 267 paires de lunettes en 2014, il s'agit de "sensibiliser" la filière optique à l'accueil de ces publics. 

Les pouvoirs publics ont également un rôle à jouer en simplifiant le parcours et les formalités de prise en charge, estime-t-il. Selon lui, "il y a un travail à faire entre la filière de l'optique et les associations" pour que les plus pauvres puissent faire valoir leurs droits et avoir des lunettes à leur vue.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.