Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Loyer, surface, logement: portrait-robot des locataires

Le Figaro05/01/2016 à 19:18

INFOGRAPHIE - Selon une étude récente, la surface moyenne des logements loués en France est de 47 m² pour un loyer charges comprises de 624 euros. Des moyennes cachant de très fortes disparités régionales.

Après avoir épluché les données concernant plus de 65.000 logements qui ont changé de locataires en 2015, le site de mise en relation de locataires et propriétaires Locservice a publié le portrait-robot du secteur. Il en ressort que le loyer moyen en France s’affiche à 624 euros par mois, en progression de 1,63% sur un an. Bien sûr, la région parisienne s’affiche à des tarifs supérieurs (+54% en moyenne) tandis que Paris culmine avec un loyer moyen supérieur de 80%.

Et qu’en est-il de l’évolution annuelle des loyers? Curieusement, c’est en grande banlieue parisienne que les prix progressent le plus (le loyer au m² augmente de 2,65%) tandis qu’à l’inverse ce même indicateur recule de 2,15% dans la capitale. Un mouvement que le fondateur de Locservice explique notamment par le développement de la colocation et de ses prix plus doux plutôt que par l’impact de l’encadrement des loyers.

Quant aux logements les plus fréquemment loués, ce sont clairement les petites surfaces qui tiennent le haut du pavé. Selon les statistiques de Locservice, les studios et 2 pièces pèsent à eux seuls 53% des demandes. Mais si l’appartement de 2 pièces est celui qui est le plus fréquemment loué (27% du total), c’est aussi car la rotation est plus forte pour ce genre de logement comme le relève l’étude. Pour les plus grands logements, les maisons se cantonnent à 10% alors que les grands appartements (2 chambres et plus) représentent 23% des locations réalisées.

Du côté des loyers, les prix moyens (charges comprises) démarrent à 383 euros pour une chambre pour grimper jusqu’à 974 euros pour les plus grands logements. Et pourquoi les studios se loueraient-ils à 487 euros pour 24 m² alors que les 1 pièces, plus grands (30 m²), sont proposés pour 10 euros de moins? L’explication est toute simple: ce type de logement est largement présent en province où les prix sont bien inférieurs à Paris et viennent ainsi tirer la moyenne vers le bas.

Alors que le loyer moyen enregistré par le site s’affiche à 624 euros (charges comprises), Locservice s’est amusé à comparer ce que l’on peut obtenir pour ce tarif dans les principales villes de France. Sans surprise, les Parisiens et les Niçois sont les plus mal lotis (ils doivent se contenter d’un studio de 15 m² ou 29 m²), tandis que les Nantais peuvent espérer 48 m² et qu’à Saint-Etienne on décroche pour ce prix un 3 pièces de 71 m²!

Enfin concernant le profil des locataires, le tiers d’entre eux est constitué de couples (avec un budget moyen de 889 euros) tandis que 29% sont des hommes seuls (budget: 632 euros) et 38% des femmes seules (budget: 644 euros). Et leurs points de chute préférés? Paris, Lyon, Bordeaux ,Toulouse et Montpellier: un classement qui fait ressortir les grandes villes étudiantes et exclut Marseille et Nice faisant pourtant partie du top 5 des principales villes françaises.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.