Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Louer des jouets au lieu de les acheter

Le Figaro23/12/2010 à 16:01
Le site Internet Ecojouet.fr propose aux parents d'enfants âgés de zéro à cinq ans de louer trois, quatre, cinq, voire même six jouets, sur une période de un à six mois.

Consommer sans acheter. Un entrepreneur français a décidé d'appliquer ce principe aux jouets pour enfants. Son site Internet, Ecojouet.fr, propose aux parents d'enfants âgés de zéro à cinq ans de louer trois, quatre, cinq, voire même six jouets, sur une période de un à six mois. Une opportunité pour certains parents alors que de nombreux jouets achetés en France finissent chaque année à la poubelle.

«Cette idée m'est venue avec la paternité, il y a un peu plus d'un an. À l'époque, j'étais dans une période de transition professionnelle, je venais de quitter mon entreprise et je me posais des questions sur mon avenir, raconte au figaro.fr Stéphane Cozic, le fondateur du site. En observant mon fils de dix mois, en pleine phase de découverte, je me suis rendu compte qu'il passait sans cesse d'un jouet à l'autre, voire qu'il ne s'intéressait parfois qu'à leur emballage!» Un gâchis qui a donné à ce père de famille l'idée de proposer des jouets en location sur la toile.

Le principe? Les parents choisissent au minimum trois jouets, ceux de leur choix, pour une durée de un, trois ou six mois et la location ne peut excéder six jouets. Les tarifs varient entre 15,90 et 59,80 euros par mois suivant la formule choisie. Soit une économie, selon lui, de 20 à 60 % par rapport à un potentiel achat dans la grande distribution. Une équation qui devient donc moins avantageuse à partir du deuxième mois de location. Chaque prix comprend également la livraison aller-retour, les piles et le nettoyage des jouets. Si le jouet est retourné cassé au fournisseur ou avec des pièces manquantes, le consommateur devra en revanche ajouter à son tarif de base une pénalité de l'ordre de 80% de la valeur de l'objet. Parmi les clients: des «parents en couple ou célibataires», des «grands-parents», mais aussi «des touristes en vacances quelques semaines en France».

Un geste pour la planète

Au-delà de l'alternative proposée aux parents, Stéphane Cozic voit également dans sa petite entreprise le moyen de faire un geste pour la planète. «Je propose une consommation collaborative qui permet de limiter la production puisque les jouets sont réutilisés», se réjouit-il. Autre point positif selon lui: ce système permet d'apprendre le partage à son enfant, en lui expliquant qu'il transmettra plus tard son jouet à un autre enfant, qui le donnera lui-même à quelqu'un d'autre, etc. En cas de crises de larmes ou si l'objet a vraiment plu à son enfant, il est toutefois possible de l'acheter à un prix préférentiel.

Depuis le lancement de son site, Stéphane Cozic constate une progression régulière du nombre de ses clients. Si certains d'entre eux ne renouvellent pas leur commande, il compte aujourd'hui une centaine de consommateurs réguliers. Un business que ce père de famille n'est pas le seul à avoir flairer. Trois autres sites Internet offre actuellement le même type de prestation pour des tarifs équivalents.

LIRE AUSSI :

» Après avoir été cigales, les Français seront fourmis

» Les intempéries perturbent la livraison des colis avant Noël

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.