Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Logements sociaux: les préemptions de terrain vont s'étendre

Le Figaro11/04/2016 à 11:58

Six mois après la reprise en main par les préfets, 120 terrains ont été préemptés par l’État dans des communes ne respectant pas les quotas de logements sociaux. Mercredi sera publiée une nouvelle liste de municipalités récalcitrantes.

Quasiment un terrain par jour! Pas moins de 120 parcelles ont été préemptées ces six derniers mois à travers la France dans les communes ne respectant pas la Loi relative à la Solidarité et au renouvellement urbains (SRU). C’est le premier bilan, dressé par la radio RTL, depuis que l’État a annoncé la mise au pas des mauvais élèves en permettant aux préfets de préempter des terrains en lieu et place du maire. Cette action a permis de programmer 1500 nouveaux logements sociaux et une vingtaine de permis de construire auraient été signés dans les communes concernées, comme le rapporte RTL.

Les préfets ont ainsi serré la vis à Ormesson-sur-Marne, Saint-Maur-des Fossés mais aussi à Fréjus dans le Var ou encore Carry-le-Rouet, dans la région de Marseille et à Reyrieux, dans l’Ain. Parmi les prises remarquables, l’État a remonté dans ses filets à Neuilly-sur-Seine, les deux hôtels particuliers de Jacques Servier, le défunt patron des laboratoires pharmaceutiques qui portent son nom. Le permis de construire devrait être accordé prochainement pour bâtir sur cette parcelle une trentaine de logements sociaux.

Un accueil houleux

Si à Neuilly-sur-Seine la municipalité semble jouer le jeu et a récupéré la mise en œuvre de ces logements sociaux, l’accueil est parfois houleux. C’est notamment le cas à Maisons-Laffitte où le député-maire Les Républicains Jacques Myard, ne compte pas laisser passer ce qu’il estime être une forme d’autoritarisme étatique.

Des oppositions qui n’empêcheront pas l’État de publier dès mercredi 13 avril une deuxième liste de communes où l’État se substituera aux maires pour construire plus de logements sociaux. Après les 36 villes de la première liste, on sait d’ores et déjà que l’Alsace et le Nord-Pas-de-Calais, notamment, seront concernés par cette nouvelle série de mauvais élèves. En s’appuyant sur la liste des 218 communes carencées en logements sociaux, on peut estimer que Baisieux, Sequedin ou Provin pourraient être visées dans le Nord-Pas-de-Calais. Ces deux communes n’avaient réalisé aucun logement social entre 2011 et 2013 tandis que la dernière en a même supprimé. En Alsace, les plus mauvais élèves se trouvent dans la région de Mulhouse (aucun logement social réalisé à Blotzheim ou Bollwiller) et dans la banlieue de Strasbourg (18% des objectifs atteints à Eckbolsheim et 27% à La Wantzenau).

Pour rappel, la première liste de 36 communes ou l’État gère directement les préemptions

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.