Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Logements atypiques: de grandes surfaces pour de gros budgets

Le Figaro04/07/2017 à 06:01

Selon une enquête menée par un réseau spécialisé, les biens atypiques affichent une surface moyenne de 141 m² pour un prix de 563.000 euros. Découvrez le portrait-robot de ces biens hors-norme et de leurs acquéreurs.

Caractériser ce qui est atypique, voilà un exercice délicat. Comme Le Figaro immobilier vous le rappelait il y a quelque temps déjà en immobilier cette expression peut cacher le meilleur comme le pire. Mais, lorsque l'on a fondé un réseau d'agences d'immobilières portant le nom d'Espaces atypiques, comme c'est le cas de Julien Haussy, il peut être judicieux de dresser le portrait-robot des acheteurs de biens atypiques et c'est savoir ce qu'ils achètent exactement.

» Lire aussi - Dans cette villa de Bandol, la piscine-aquarium assure le spectacle

Pour ce faire, le réseau qui compte actuellement 23 agences a épluché 251 promesses de ventes réalisées par ses agents. Il en ressort qu'une très courte majorité (33%) des ventes concerne des lofts devant des appartements (31%), laissant à une bonne longueur (21%) les maisons (le plus souvent d'architecte). Le restant se partage entre des duplex (9%) et des habitations plus difficiles à classer (6% constitués de péniche, bâtiments religieux transformés etc.).

Ce qui saute aux yeux, c'est que ces logements atypiques sont sensiblement plus vastes que les biens immobiliers moyens achetés par les Français et surtout nettement plus chers. À raison de 141 m² en moyenne avec la plupart du temps un espace extérieur (terrasse ou jardin), on est 50% au-dessus de la surface moyenne. Et côté budget, à raison de 563.000 euros, on se retrouve à un montant 2,5 fois plus élevé que l'achat moyen des Français. Un budget que Julien Haussy qualifie «d'équilibré» pour le démarquer de celui du luxe car il compte tout de même 18% de biens à moins de 300.000 euros. Mais il y en a aussi 27% au-delà de 700.000 euros.

Des biens rénovés en centre-ville

On apprend par ailleurs que la clientèle est constituée à 78% de propriétaires (qui achètent avant même de vendre pour la moitié d'entre eux) qui souhaitent dans les mêmes proportions (81%) faire de leur acquisition leur résidence principale. La résidence secondaire ne concerne que 8% des achats et les autres usages sont marginaux (4% pour un investissement et 4% pour un local professionnel). Ils achètent des biens plutôt situés en centre-ville (67% des cas) et déjà réhabilités dans 86% des cas.

L'acheteur moyen a 43 ans est célibataire dans 40 % des cas (37% de mariés et 11% de pacsés) et fait clairement partie des catégories socioprofessionnelles gagnant le mieux leur vie (54% de cadres et professions intellectuelles supérieures et 15% de commerçants, artisans, chefs d'entreprises). «En entrant dans le détail des professions, je m'attendais à trouver plus de profils liés au design, l'art et la communication, admet Julien Haussy, alors que ce sont plutôt les ingénieurs, les professionnels du monde médical et les cadres supérieurs qui prédominent.» Des métiers bien rémunérés où l'on peut s'offrir le luxe d'habiter dans un logement atypique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.