Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Logement neuf: le redémarrage se confirme

Le Figaro17/11/2016 à 13:12

En hausse de 25,1% au troisième trimestre, les ventes ont retrouvé leur niveau de 2010. Cette montée en puissance concerne tous les segments de marché: les ventes au détail, mais aussi les ventes en bloc à des bailleurs sociaux et celles de résidences services.

Le redressement des ventes de logements neufs entamé il y a deux ans se confirme. Au troisième trimestre, elles ont progressé de 25,1%, à plus de 31.800 unités. Une progression régulière depuis huit trimestres qu’Alexandra Françios-Cuxac, présidente de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers), tient à mettre en perspective: «Nous n’avons fait que retrouver le niveau des ventes de 2010 après plusieurs années très difficiles», explique-t-elle.

Cette montée en puissance concerne tous les segments de marché: les ventes au détail (+ 27,6%) mais aussi les ventes en bloc à des bailleurs sociaux (+ 13,8%) et celles de résidences services (résidences étudiants, résidences senior) qui augmentent de 25%. Résultat, selon la FPI, les ventes au détail devraient atteindre 110.000 unités. «Un peu plus que l’année dernière où il s’était vendu 105.000 logements», précise Alexandra François-Cuxac. Les facteurs de cette embellie sont connus: des taux d’intérêt très bas ont resolvabilisé les acheteurs; le dispositif Pinel qui s’adresse aux investisseurs séduit beaucoup plus que son prédécesseur, le dispositif Duflot. Enfin, le reformatage à la hausse du PTZ + aide les ménages à accéder à la propriété.

Les mises en chantier ne suivent pas au même rythme

Mais ces bonnes nouvelles ne doivent pas faire sombrer dans un optimisme béat. Car tous les voyants ne sont pas au vert dans le secteur. D’abord, les prix du m2 auront augmenté cette année (+ 3,4%). «Comme il y a une reprise de l’activité, les entreprises du bâtiment qui construisent nos logements augmentent leurs tarifs, soupire Christian Terrassoux, patron de Pitch et président de la FPI Ile-de-France. Et nous croulons sous les normes qui renchérissent les coûts de construction.» Les promoteurs estiment aussi que l’augmentation des prix est causée par le pourcentage très élevé (30%) de logements sociaux que tout programme immobilier doit comporter. À ce titre, ils souhaiteraient qu’on revoie à la baisse cette obligation.

L’autre point noir, c’est l’approche de la présidentielle car les années électorales ne sont pas très favorables au logement neuf. «Pendant l’année de la présientielle, nos ventes reculent d’1,6% en moyenne alors qu’elles progressent de 4,9% l’année qui précède l’élection et de 1,9% l’année qui la suit, raconte Alexnadra François-Cuxac. Nous avons regardé ce phénomène sur les cinq dernières présidentielles.»

Autre point noir, si les ventes sont très dynamiques, les mises en chantier ne suivent pas au même rythme. Au troisième, elles ne progressent que de 7,4% à 82 400 unités. «L’obtention des permis de construire est de plus en plus longue et le traitement des recours contre les permis de construire devant la justice prend aussi de plus en plus de temps», déplore Alexandra François-Cuxac.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.