Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Logement : ce que l'on peut acheter pour 207.000 euros en France

Le Figaro28/01/2015 à 18:25

CONTENU INTERACTIF - Dans le réseau d’agences Laforêt, 207.000 euros, c’est le montant moyen des transactions en 2014. A ce tarif, on peut prétendre à des logements de 23 à 115 m2 selon les villes.

Qu’est-ce qu’une transaction immobilière moyenne? Pour le réseau d’agences immobilières Laforêt, la réponse est très précise: il s’agit d’un logement de 73,5 m2 vendu 207.000 euros. Quant au délai de vente, il s’établit à 107 jours et semble se stabiliser même si les disparités régionales sont très fortes.

Dans son bilan annuel 2014, l’enseigne précise que le prix moyen des ventes enregistrées à travers la France s’élève à 2.816 euros le mètre carré, soit 1,9 % de moins que l’an passé. Depuis le pic de 2011 où il était de 3.004 euros, ce prix au mètre carré n’a cessé de baisser. Il reste cependant toujours supérieur au tarif affiché en 2009: 2.632 euros.

Pour mettre une réalité concrète sur ces valeurs moyennes, Laforêt a recherché des exemples précis de transactions réalisées à ce tarif. Sans surprise, l’écart de surface et de type de bien est immense selon que l’on cherche à se loger dans la capitale ou dans une ville où les prix se tassent plus fortement.

Des prix qui dévissent de 10 %

Ce budget de 207.000 euros ne permet pas de prétendre à mieux qu’un studio à Paris. D’ailleurs, l’agence est restée généreuse en prenant pour référence un logement du quartier des Epinettes dans le XVIIe arrondissement, un secteur qui reste accessible. Résultat: on peut prétendre là-bas à un logement bien équipé de 23 m2. A ce même prix, dans le VIIe arrondissement, il faut actuellement se contenter de 18 m2 en rez-de-chaussée proposé dans un réseau concurrent.

A Nancy, les acheteurs sont bien mieux lotis: ils pourront espérer un appartement familial ancien de 113 m2 en plein centre-ville avec 2 voire 3 chambres à coucher. Quant à ceux de Dax, où les prix dévissent de 10 % selon Laforêt, ils décrochent la palme. Pour ce prix, ils trouveront une maison de 115 m2 disposant de 4 chambres et d’un jardin. Ailleurs, le gros de l’offre se concentre légèrement au-dessus de 70 m2, soit la surface moyenne. Marseille, Toulouse et Tourcoing se démarquent un peu, offrant chacune autour de 95 m2.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.