Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Location : les bailleurs privés préfèrent les jeunes

RelaxNews03/01/2013 à 13:03

ostill/shutterstock.com

(Relaxnews) - 55% des bailleurs privés considèrent que le locataire idéal doit être âgé entre 16 et 35 ans, selon une enquête menée par le groupe De Particulier à Particulier et publiée jeudi 3 janvier. Cette vaste étude, qui a interrogé plus de 5.000 propriétaires, dresse le profil type des bailleurs et la carte d'identité du locataire idéal.

En France, un bailleur privé est dans une majorité des cas cadre (45%) ou retraité (24%). Le plus souvent (61%), c'est un homme qui se charge de trouver un locataire pour son logement. Et contrairement aux idées reçues, le bailleur préfère les dossiers constitués par des jeunes, âgés de 16 à 35 ans, mais semble se méfier de la colocation, qui ne séduit que 2,5% de propriétaires.

Autre cliché balayé par cette étude, les dossiers présentés par les futurs locataires ne sont pas automatiquement incomplets. Dans les deux tiers des cas, toutes les pièces justificatives sont réunies. La quasi-totalité (96%) des propriétaires réclament logiquement un bulletin de salaire et l'avis d'imposition (87%). D'autres souhaitent compléter la candidature avec un relevé d'identité bancaire (56%), une pièce d'identité (50%) et une attestation d'employeur (44%).

Côté loyer, plus des trois-quarts des propriétaires (76%) imposent aux locataires de gagner trois fois le montant du loyer. Ceci dit, ils sont très nombreux, soit 72,5%, à accepter la caution d'une tierce personne. Les bailleurs se méfient encore de la garantie "loyer impayé", que seuls 21% ont contracté.

Mais, malgré ces garanties, les litiges entre propriétaires et locataires ne sont pas une fausse affaire. 43% ont déjà rencontré des problèmes. Un chiffre en baisse par rapport à la précédente étude qui date de 2002 (52%). Ce sont les impayés de loyers qui posent le plus généralement problème (80%). 40% des litiges de ce genre se sont résolus devant la justice.

Enfin, à propos du décret sur l'encadrement des loyers, entré en vigueur au 1er août 2012, 26,14% des propriétaires avouent ne pas savoir s'ils sont concernés. Ce texte empêche les bailleurs de surévaluer le montant du loyer, au-delà de l'indice de référence de loyer publié par l'Insee, lors d'une relocation ou d'un renouvellement de bail. Seules les locations situées dans des zones géographiques tendues sont concernées. Face à cette nouvelle mesure, 43% de bailleurs se disent prêts à meubler leur location pour échapper à celle-ci.

Cette enquête a été réalisée du 6 au 19 novembre 2012, auprès de 5.408 bailleurs.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.