1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Livret A qui rit, assurance-vie qui pleure
Le Figaro21/12/2012 à 20:12

Le livret préféré des Français et son petit frère, le livret de développement durable (LDD), ont attiré 5,23 milliards d'euros en novembre.

Avant même la nouvelle hausse de 25% de son plafond prévue au 1er janvier, le livret A continue à séduire les Français en drainant l'épargne. Le livret préféré des Français et son petit frère, le livret de développement durable (LDD), qui rapportent un rendement net de 2,25%, ont attiré 5,23 milliards d'euros en novembre. On est loin, certes, du raz de marée d'octobre, lorsque les deux livrets s'étaient vu submerger par 21,3 milliards d'euros d'argent frais, après le relèvement du plafond du livret A à 19.250 euros et le doublement du plafond du LDD à 12.000 euros au 1er octobre. Mais novembre reste tout de même le deuxième meilleur mois de l'année. Depuis le 1er janvier, les deux produits d'épargne réglementée ont attiré 43,93 milliards d'euros, portant leur encours à 330,8 milliards. Surtout, le LDD, qui avait connu une progression très modeste en 2011 et même un recul en 2010, a bénéficié d'une véritable résurrection grâce au doublement de son plafond, avec 18,47 milliards d'euros collectés en 2012.

Si l'épargne réglementée se porte bien, l'assurance-vie, le placement favori des Français, avec ses 1385,5 milliards d'euros d'encours, continue de souffrir. Paradoxalement, elle avait connu en octobre son meilleur mois depuis le début de l'année, avec une collecte nette de 1,7 milliard d'euros. Un répit de courte durée. Ces contrats se sont vidés de 200 millions d'euros en novembre. Autrement dit, les prestations que les assureurs déboursent sont supérieures aux cotisations qui rentrent. Depuis le 1er janvier, l'assurance-vie enregistre une collecte nette négative de 3,6 milliards d'euros.

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • roulio86
    24 décembre18:01

    voila ou passe nos impots!!!!!http://www.francepresseinfos.com/2012/12/primes-de-noel-des-ministres.html

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer