1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Livret A : la collecte ralentit à un peu plus d'un milliard en février
AFP23/03/2020 à 17:39

Le Livret A, produit d'épargne très répandu en France, a collecté en février un peu plus d'un milliard d'euros, en ralentissement sur un an, selon des chiffres publiés lundi par la Caisse des dépôts.

Ce placement a drainé presque 1,2 milliard d'euros net en février, contre un peu plus de 1,9 milliard sur le même mois en 2019, montrent ces chiffres.

Son petit frère, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), a collecté quelque 370 millions d'euros net, en ralentissement également par rapport aux 580 millions récoltés un an plus tôt sur le même mois.

Ainsi, les deux livrets ont enregistré à eux deux en février une collecte nette d'un peu plus de 1,5 milliard d'euros, contre 2,5 milliards sur la même période en 2019.

Ce résultat porte leur collecte cumulée sur les deux premiers mois de l'année à presque 6,1 milliards, soit moins que les 7,1 milliards collectés sur la période janvier-février 2019.

L'encours total d'épargne placée sur ces deux produits a atteint fin février le montant de 417 milliards d'euros.

Février a marqué le premier mois d'activité du Livret A après que son taux de rémunération a été abaissé, le 1er février, de 0,75% à 0,5% par le gouvernement dans un contexte de baisse généralisée des taux d'intérêt sur les marchés.

Malgré cette rémunération en baisse "les Français n'ont pas boudé le Livret A", a réagi lundi Philippe Crevel, le président du Cercle de l'épargne, cabinet de réflexion sur l'érpargne et sa réglementation.

Produit phare de l'épargne en France, le Livret A, âgé de plus de 200 ans, est aujourd'hui détenu par quelque 55 millions de Français et sert notamment à financer le logement social.

L'épargnant peut déposer de l'argent sur le livret A ou au contraire en retirer de l'argent à tout moment, tout en voyant ses dépôts un peu rémunérés et ses gains non imposés. Le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) fonctionne de manière similaire.

"En février, les Français se sont moqués de la baisse des taux pour privilégier la sécurité et la liquidité, l'effet précaution avant l'effet taux. Même si la question de l'épidémie était évidemment moins prégnante que maintenant, elle commençait à occuper le devant de la scène. Depuis plus d'un an, les Français accroissent leur effort d'épargne", souligne M. Crevel.

"La succession de crises (+gilets jaune+, retraite et maintenant sanitaire), ne fait que conforter cette tendance. Cette collecte a pu également être alimentée par le versement mi-janvier de 60 % des crédits d'impôts de l'année 2019", ajoute cet analyste.

Et selon lui, "les prochains mois seront atypiques avec l'arrêt partiel de l'activité au sein de nombreux secteurs et avec le confinement de la population. Les dépenses des ménages devraient se réduire fortement, entraînant une augmentation de l'épargne".

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer