Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les vignobles français s'en sortent mieux qu'on le croit

Le Figaro24/03/2015 à 19:21

Investir dans un vignoble est tentant, mais ne s'improvise pas. Il faut bien évaluer son marché car le marché a beaucoup évolué ces dernières années.

Beaucoup en rêvent. Avoir des vignes, produire son vin. De nombreux chefs d'entreprise se disent qu'ils pourraient s'inventer là une deuxième vie. «Mais il ne faut pas sous-estimer l'aventure. Acheter un vignoble et l'exploiter, c'est reprendre une vraie entreprise», explique Benoît Léchenault, responsable d'Agrifrance, le département spécialisé de BNP Paribas Wealth Management. Et ce n'est pas parce que l'on a été par exemple un bon professionnel dans la grande distribution que l'on réussira, selon lui, à commercialiser son vin sans encombre.

En présentant son étude annuelle sur l'investissement en foncier rural la semaine dernière, BNP Paribas a mis l'accent sur l'évolution en deux décennies du marché mondial du vin. Le constat est positif: en vingt ans, les vins français ont maintenu leur place dans le monde. Pas en termes de volumes, en raison de la montée en puissance des concurrents du Nouveau Monde, terme générique qui regroupe aussi bien la Nouvelle-Zélande que le Chili, l'Australie, la Chine ou l'Afrique du Sud. Mais en valeur.

60 pays producteurs dans le monde

La France reste le premier pays exportateur en valeur (l'Italie, elle, est première en volume). «Alors que le prix moyen du litre exporté dans le monde s'élève à 2,62 euros, celui des vins français exportés est de 7 euros par litre. On atteint 9 euros pour les bordeaux, 10,60 euros pour les bourgognes et 15 euros pour les champagnes», précise Agrifrance.

Même si les prix des grands bordeaux ont reculé ces dernières années, en moyenne sur vingt ans ceux des vins français ont progressé. Et nos vins sont toujours une référence. «En notoriété aussi, selon l'indice liv-ex, 84 des 100 vins les plus renommés sont français», explique Matthieu Carbillet chez Agrifrance. Avis aux détenteurs de vignobles ou à ceux qui veulent investir dans le foncier, il y a aujourd'hui 60 pays producteurs de vins et 242 pays consommateurs. Et ce ne sont pas moins de 37 milliards de bouteilles qui sont produites par an. Le marché du vin est bel et bien mondialisé. «La Chine a beaucoup planté, elle a maintenant le cinquième vignoble mondial en surface», explique Benoît Léchenault. Certains de ces pays producteurs, comme l'Australie, sont d'ailleurs désormais en train de restructurer leur patrimoine viticole.

Dans le monde, les surfaces de vignes ont diminué de 4 % entre 1995 et 2015. Ces terres représentent 7,5 millions d'hectares. Côté consommateurs, la donne a aussi bien changé. Les pays européens ne pèsent plus que pour la moitié de la consommation mondiale. Et les États-Unis sont devenus numéro un.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.