Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les touristes chinois dépensent trois fois plus en shopping que les Américains

Le Figaro07/01/2014 à 16:57
Les visiteurs de l'empire du Milieu ont beau être 8 fois moins nombreux que les touristes yankee, leur budget shopping pèse déjà bien plus lourd dans les boutiques de la capitale.

Plus que jamais Paris mise sur le shopping pour doper sa fréquentation et surtout ses recettes touristiques. Car si la France et la capitale en particulier sont des moteurs au niveau du tourisme mondial, il reste encore des progrès à faire en matière de dépense par visiteur. En ce mois de janvier, l'un des plus creux pour le tourisme, et à la veille de l'ouverture des soldes, l'Office du tourisme de Paris publie opportunément une étude sur le poids du shopping dans son économie touristique.

L'étude confirme notamment que les Asiatiques sont les plus touchés par la fièvre acheteuse. Si les Japonais restent ceux qui déclarent dépenser le plus par jour (195 euros par personne dont 56 euros pour le shopping), les Chinois sont ceux qui consacrent la plus grosse part de leur budget aux emplettes (34 % soit 59 euros par jour). Les Américains, première clientèle étrangère à Paris avec 1,4 million d'arrivée l'an dernier, sont très loin derrière avec seulement 19 euros dépensés quotidiennement pour leur achat.

Hong Kong au top

Les chiffres sont encore plus frappants lorsque l'on se penche sur les touristes les plus dépensiers, ceux qui ont recours à la détaxe. Pour y avoir droit, il faut résider hors de l'Union européenne la majeure partie de l'année et dépenser au moins 175 euros dans le même magasin. Là encore, les Chinois sont sur le podium avec une dépense moyenne de 1508 euros par client, détrônés seulement par les Hong Kongais qui dépensent 1883 euros (chiffres au premier semestre 2012 fournis par Premier tax free) .

Au final même si les visiteurs de l'empire du Milieu étaient moins de 200.000 l'an dernier, ils ont dépensé 125 millions d'euros dans les ventes détaxées sur le premier semestre 2012. C'est trois plus que les Américains (38 millions d'euros). Il faut dire aussi que les Américains reviennent plus régulièrement dans la capitale et la proximité culturelle entre les deux pays fait qu'il est plus difficile pour un Américain de ramener un produit lui paraissant typique. A l'inverse, pour les nouvelles clientèles asiatiques, la visite à Paris reste un symbole de réussite sociale qui doit s'accompagner de cadeaux faits aux proches illustrant le luxe à la française. C'est ainsi que le top 6 des dépenses en détaxe est trusté par l'Asie (Thaïlande, Taïwan, Singapour et Indonésie talonnant Chine et Hongkong), laissant à quelques encablures l'Arabie Saoudite et la Russie.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.